Le ministre Abdoulaye Diop à Abuja : DE NOUVELLES PERSPECTIVES POUR LA COOPERATION ENTRE LE MALI ET LE NIGERIA

A l’invitation de son collègue de la République fédérale du Nigéria, Geoffrey Onyema, notre ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, Abdoulaye Diop, a effectué une visite officielle du 18 au 20 août 2016 à Abuja.

Au cours de cette visite, le  chef de la diplomatie malienne a transmis le message d’amitié et de félicitations fraternelles adressées au chef de l’Etat nigérien, Muhammadu Buhari par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta.
Les chefs de la diplomatie malienne et nigériane ont passé en revue l’évolution des relations entre les deux pays, tant au niveau bilatéral, régional, qu’international et ont convenu de poursuivre et de renforcer le processus de concertations sur les grandes questions d’intérêt pour leurs pays et le continent africain.

Les deux ministres se sont ensuite félicités de la qualité des relations amicales et fraternelles existant entre Abuja et Bamako, notamment le rôle majeur du Nigéria dans l’instauration de la paix et de la sécurité au Mali. Ils ont salué le leadership du Nigéria et le rôle des contingents du Nigéria dans le cadre de la MISMA et la MINUSMA ainsi que l’assistance humanitaire d’Abuja aux victimes du conflit malien. Sans oublier  l’appui d’Abuja aux élections dans notre pays en 2013, aux tables rondes d’Addis Abeba et de Bruxelles pour la reconstruction et le développement du Mali.

Lors des entretiens, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, Abdoulaye Diop, et  son collègue nigérian, Geoffrey Onyema, ont convenu de la nécessité de dégager de nouvelles perspectives pour les relations entre les deux pays, grâce auxquels un partenariat stratégique peut effectivement être construit sur les questions bilatérales, africaines et internationales d’intérêt commun.

Dans cette perspective, les deux diplomates ont examiné les moyens permettant d’instaurer un dialogue stratégique entre Abuja et Bamako, et de consolider les relations bilatérales. Ils ont réitéré leur détermination à poursuivre le processus d’intégration comme réponse à l’ambition de développement de l’Afrique et décidé d’organiser la session biannuelle de la Grande commission mixte Mali-Nigéria.
Dans ce cadre, les deux personnalités ont demandé aux hauts fonctionnaires diplomatiques de se réunir pour entamer les préparatifs de la deuxième session de la Grande commission mixte de coopération, avant la fin de l’année cours.  Le Mali a proposé d’accueillir cette session à Bamako pendant le premier trimestre de 2017, sous la présidence des deux chefs d’Etat malien et nigérians.
Les ministres ont également décidé de recommander  aux chefs d’Etat, la multiplication des visites d’Etat afin de concrétiser davantage les liens d’amitié et de coopération existant entre les deux parties.

Le ministre  Diop a pris note de l’intérêt du Nigéria à bénéficier du statut d’observateur au G5 Sahel, et a promis de s’en occuper auprès du Secrétariat permanent de l’organisation.

En marge de cette visite de travail  au Nigéria,  le chef de la diplomatie malienne a eu une audience avec le vice-président de la Commission de la CEDEAO, Eduard Singhate auquel il a présenté l’évolution de la situation politique et sécuritaire  dans notre pays, et les avancées enregistrées dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et de réconciliation nationale.

Le vice-président de la Commission de la CEDEAO a promis que la CEDEAO continuera à apporter son appui au Mali, soulignant que l’organisation sous-régionale note avec satisfaction que le gouvernement du Mali honore ses engagements dans la mise en œuvre de l’Accord. Toutes les parties doivent faire la même chose, a dit Eduard Singhate.
Par ailleurs, le ministre Diop a eu une réunion avec les fonctionnaires maliens travaillant à la CEDEAO. Au cours de cette réunion, il a présenté l’évolution de la situation politique, économique et sécuritaire au Mali et les principales
Le chef de notre diplomatie,  au cours de son séjour a visité la parcelle de terrain qui vient d’être affectée par le gouvernement nigérian, dans le cadre de réciprocité, au Mali pour la construction du bâtiment devant abriter la chancellerie de l’ambassade du Mali à Abuja.

(Source : MAECIIA)

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.