Massacre de 102 civils par l’armée au Niger : le ministre de la Défense dément

(Agence Ecofin) – Le ministre de la Défense Issoufou Katambe (photo) apporte un démenti formel aux informations rapportées par certains médias et accusant les forces de défense nigériennes d’avoir massacré des civils dans la région de Tillabéri.

Selon ces médias, ce sont 102 personnes, en majorité des éleveurs et agriculteurs, qui ont été arrêtés par l’armée nigérienne entre le 27 mars et le 2 avril, non loin d’Inates et Ayorou. Ils ont par la suite été exécutés, puis enterrés dans des fosses communes.

Pour le Pr Issoufou Katambe, ce sont des « allégations » qui ternissent l’image des soldats nigériens qui sont formés au respect des droits de l’Homme dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Ces soldats, d’après le ministre de la Défense, remplissent leurs missions avec professionnalisme et ont toute la confiance du chef de l’Etat.

Toutefois, le membre du gouvernement a souligné qu’une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur cette affaire, au vu de la gravité des « allégations ».

Rappelons que les localités d’Inates et d’Ayorou dans la région de Tillabéri, non loin de la frontière avec le Mali, sont régulièrement victimes des attaques terroristes.

 

Laisser un commentaire