Mali: LE VAMPIRE DE FANA EST UN PORTEUR D’UNIFORME RADIE.

Madou Kanoute assassin de la petite fille albinos de Fana


Il s’appelle Madou Kanouté, il est ex-militaire. Il a confessé la décapitation de la petite albinos Ramata Diarra et celle de la folle et son enfant !

Deux semaines après l’assassinat de la petite Albinos, Ramata Diarra, dans le secteur périphérique du quartier Fana-Coura, les choses semblent se clarifier. L’assassin répondant au nom Madou Kanouté aurait reconnu les faits et donné des détails. C’est ce qui ressort de nos investigations du côté de la ville de Fana.

Selon nos sources, l’assassin Madou Kanouté serait un ancien gendarme malien, radié. Il s’agirait de celui-là qui aurait aussi été radié du service de la protection civile malienne. C’est encore le même monsieur, qui sous les coups de menaces, aurait fui la Guinée Conakry, où, il menait les mêmes actions de tueries. Chose qui démontreraient que le tueur de Fana est un bandit de grand chemin spécialisé dans la décapitation.

Coincé par les services judiciaires, Madou Kanouté n’aurait pas nié les faits. Il aurait expliqué être le tueur de la malade mentale et sa fille, d’un fou au bord du goudron à Fana et de la fillette Ramata Diarra. Dans ses déclarations, l’assassin aurait dit être en complicité, avec la fille de la logeuse de la malade mentale. La nuit de l’assassinat de cette dernière et de sa petite fille, Madou Kanouté avait reçu, à travers la fille de la logeuse, à mettre de la drogue dans la nourriture de la malade. Une dose qui a plongé les victimes dans un sommeil sans fin. C’est là que le tueur est rentré dans leur chambre et les a tué.

Pour l’assassinat de la petite Ramata, le tueur Madou Kanouté avait passé dans le domicile de celle-ci, le soir. Arrivé il s’était entretenu avec la maman de Ramata sur l’état de santé de la fillette. Ramata souffrait de paludisme. Là, il proposa un médicament à la maman de Ramata. Depuis que la petite a pris ledit médicament, c’était le sommeil. L’homme venait de donner la drogue à la fillette. C’est ainsi, qu’il est revenu, la nuit prendre Ramata et s’enfuir avec sans que celle ne fasse un seul geste ou un seul cri.

Madou Kanouté, lors de son interrogatoire, aurait affirmé, qu’il vendait les têtes de ses victimes dans un pays voisin. Ses parents et autres proches ne savaient rien du comportement de l’assassin. Seulement, sa deuxième épouse, l’aurait une fois demandé comment il faisait pour avoir tant d’argent. Cette dernière, comme réponse à sa question, avait été menacée par son mari.

Si par ailleurs, beaucoup sont ceux qui ont attribué ses assassinats aux actions des hommes politiques, voilà que les déclarations de l’assassin lui-même, donnent d’autres fins. Ils sont nombreux à Fana, ceux qui auraient attribué les assassinats au pouvoir en place. Hasard faisant les choses, les deux cas d’assassinats ont coïncidé avec des activités politiques du parti au pouvoir.

Il faut rappeler que la fillette Ramata Diarra avait été enlevée le 13 mai dernier dans les environs de 2heures 30minutes. Son assassinat avait causé la révolte populaire à Fana. La gendarmerie, le logement du sous-préfet, des bars et des restaurants avaient été saccagés et voir même brûlés.

Source : Ségou infos

Laisser un commentaire