Mali : Un ministre à peine nommé quitte le gouvernement: La grave erreur des autorités à rectifier !

Depuis le mercredi dernier sur les réseaux sociaux, nous apprenions qu’une erreur s’était produite pendant la formation du gouvernement de Moctar OUANE. Le nom de Mr Mohamed COULIBALY, l’un des proches de l’imam DICKO figurait sur la liste des membres du gouvernement. A la fin, ce nom n’est pas celui de la personne nommée à ce poste du ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des relations avec les Institutions qu’il s’apprêtait à diriger. Il faut que les nouvelles autorités rectifient le tir.

Il s’agissait de Mohamed Selikênê COULIBALY, ministre différent du nom existant dans le Décret 2020-0074/PTRM du 05 octobre 2020 portant nomination des membres du Gouvernement. S’agit-il d’une erreur qui revient au rédacteur ou simplement un coup contre l’intéressé au profit d’une personne portant le  même nom? En tout cas, c’est un véritable coup dur pour l’ami de l’Imam DICKO. Il se voyait dans la peau d’un ministre pendant 18 mois. Et il découvre qu’il n’est pas celui qui a été choisi pour le département.  Nul n’aimerait être à sa place. Le plus difficile à supporter, c’est de se rappeler avoir répondu aux nombreux messages de félicitations des plus proches quand on a publié cette liste.  La situation pourrait jeter le discrédit sur les nouvelles autorités (PR et PM). Le changement de dernière minute peut être vu comme un deal par certains membres  de la CMAS.

Selon une source crédible, c’était pendant le conseil de cabinet de la prise de contact à la Primature que tout a été tiré au clair. Le véritable ministre Mohamed Selikené COULIBALY s’est lui-même présenté comme étant la véritable personne nommée au poste. Étrange ! Un scénario qui nous amène à comprendre que tout le processus de nomination de ministres à été fait sur la base de la richesse des CV ou l’influence des hommes de Kati plutôt que sur la moralité des personnes choisies pour aider le Mali à se tenir debout durant les 18 prochains mois. Le plus grand malheur du Malien est de ne pas comprendre que l’habit ne fait pas le moine. Dans cette histoire, la triste réalité est que ni le PR encore moins son PM ne connaissent 50% des membres qui constituent ce gouvernement.  Le sieur COULIBALY va-t-il tolérer cet acte. Il pourrait le considérer comme un affront ou une insulte pour sa personne? Va-t-on lui confier une autre tâche ou l’assister pendant qu’il encaisse les critiques de ses détracteurs sur les réseaux sociaux à longueur des journées?

Ben chérif

Source : Le soir de bamako

Laisser un commentaire