Mali : la situation sécuritaire est alarmante dans le centre, selon l’ONU

« Il y a eu davantage d’actes terroristes dans les régions de Mopti et Ségou que dans l’ensemble des cinq régions du nord du pays » ces 3 derniers mois. C’est ce qu’indique le dernier rapport trimestriel de l’Onu sur la situation sécuritaire au Mali. Le document souligne qu’il y a eu 22 attaques terroristes dans ces deux régions du centre du pays en fin 2017.

Durant ces 3 derniers mois, les groupes terroristes ont mené au total 71 attaques dans le pays. Parmi elles, 20 se sont produites dans la région de Mopti, 17 à Gao et 14 à Kidal. Le rapport de l’ONU précise aussi que 37 de ces 71 attaques ont été menées contre les forces de sécurité malienne22 dans les régions de Mopti et Ségou, 8 à Gao, 4 à Tombouctou, 2 à Koulikoro et 1 à Ménaka.

Les attaques contre les hauts représentants de l’État et les institutions ont aussi augmenté dans le centre du Mali, note le document. Dans la région de Ségou, le Président du tribunal de Niono a été enlevé le 16 novembre 2017 moins d’un mois après l’embuscade mortelle contre le convoi du Président de la Haute Cour de justicedans la région de Mopti.

Ce rapport intervient au moment où le nouveau premier ministre déclare que la sécurité est une priorité pour son équipe. Soumeylou Boubèye Maïga s’est dit prêt à prendre des « mesures fortes » pour renfoncer la sécurité des Maliens, en particulier dans le centre du pays confronté à une montée des attaques jihadistes.

A Mopti, la population se dit inquiète de la situation sécuritaire de la région. Au delà des attaques terroristes, on assiste de plus en plus à des assassinats ciblés dans la localité.
Abba Kassambara, un des leaders de la jeunesse mopticienne, en témoigne au micro de notre correspondant à Mopti Mamoudou Bocoum.

 

Source: studiotamani

Laisser un commentaire