Mali: la sécurité des soldats de la Minusma abordée à l’ONU

sécurité des soldats

La situation sécuritaire au Mali a été l’objet de discussions, mercredi 18 avril 2018, au Conseil de sécurité de l’ONU. Samedi 14 avril, une attaque à Tombouctou a coûté la vie à un casque bleu et a fait plusieurs blessés du côté des soldats onusiens et français.

Avec notre correspondante à New York,  Marie Bourreau

Cette attaque, qui interpelle par sa brutalité et sa sophistication, selon les mots des diplomates, s’est produite alors même qu’une revue stratégique est en cours pour améliorer la sécurité de la Minusma. Une mission qui détient le triste record du nom de casques bleus tués en opération.

Cette nouvelle attaque, qui n’a pas encore été revendiquée, a surpris par son mode opératoire et sa durée. Pendant près de quatre heures, les soldats onusiens, épaulés par les forces françaises de Barkhane, se sont retrouvés sous le feu des assaillants, déguisés en casques bleus et arrivés avec des véhicules portant bannière de l’ONU ou des forces armées maliennes.

Renforcer la sécurité

Les diplomates ont donc convenu de la nécessité de renforcer la sécurité des casques bleus, grâce à un meilleur équipement et de meilleures capacités. Un appel du pied au Canada, qui doit envoyer des hélicoptères au mois d’août, alors que l’ONU souhaiterait les voir arriver au Mali dès le mois de juin.

Enfin, le Conseil maintient intacte sa pression d’aboutir à des sanctions, faute de progrès rapides sur l’application de l’accord de paix.

Source: rfi

Laisser un commentaire