Mali présidentielle de 2018 : Dioncounda Traoré dans la course

Présidentielle au Mali Mali Présidentielle 2018; Le comité exécutif de l’Adema valide la candidature de Dioncounda Traoré

Après le dépôt du rapport de la Commission de dépouillement des candidatures, la semaine dernière, les choses s’accélèrent pour l’Adema-PASJ dans la droite ligne de la principale résolution ayant sanctionnée la 16 ème Conférence nationale : le parachèvement du processus de désignation et d’investiture d’un candidat propre. En clair, le Parti de l’Abeille, selon toute évidence, va investir son candidat à la fin de ce mois et grande est de plus en plus la probabilité que ce soit le Professeur Dioncounda Traoré. Déjà choisi comme seul candidat rassembleur, consensuel (et peut-être même providentiel) par près d’une cinquantaine de structures de la Ruche, l’ancien président du PASJ, de source bien introduite, sera définitivement retenu à la faveur de la réunion que le Comité Exécutif va consacrer à l’examen des dossiers de candidature.

Jusque-là incertain et déterminé à ne plus briguer de mandat électif, le président du Mali sous la transition a vraisemblablement craqué devant les multiples sollicitations l’ayant assailli lors  du périple qu’il vient de boucler à Nara, son fief politique. Après un accueil royal aux relents d’intronisation par les structures Adema de son terroir, le Professeur Dioncounda Traoré a pris part vendredi à l’inauguration d’une mosquée à Kaloumba, son village maternel, avant de s’entretenir avec  les délégués des différentes sous-sections qui attendaient impatiemment qu’il lève l’équivoque sur sa candidature à la présidentielle. Pour le faire fléchir de sa position initiale, la section porteuse de son dossier n’a point lésiné sur les ressources morales. Elle a mis les bouchées doubles en s’associant les services de notabilités et autorités traditionnelles pour engager auprès de lui une ultime démarche ayant fini par peser dans la décision finale de Dioncounda Traoré. Il nous revient, en tout cas, que l’intéressé ne se trouve plus dans la disposition d’un rejet de sa désignation (très imminente) comme porte-étendard des Abeilles. Une posture redoutée par les uns pour l’embarrassante équation qu’il pose au parti, mais fortement attendue par ceux qui espéraient encore reposer l’option du soutien au président sortant. Selon toute vraisemblance, la seconde tendance n’aura pas l’occasion de triompher après avoir échoué à imposer l’option pro-IBKiste, de même que seront déjoués les pronostics de ceux qui pensaient que le Professeur Traoré rechignait à se présenter contre son ami IBK.

Dans tous les cas, une présence dans la course du Secrétaire politique de la section de Nara change fondamentalement la donne dans la prochaine compétition électorale. En plus d’être un homme capable d’influencer les préférences extérieures, la machine politique à son service, l’Adema-PASJ, a rarement manifesté autant de convergence autour d’un homme. Qui plus est, il est susceptible de ratisser en dehors de sa famille.

Source: maliweb

Laisser un commentaire