Mali : ouverture de discussions entre les mouvements armés à la suite des affrontements de Kidal

Des discussions entre les mouvements signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, ont démarré vendredi à Bamako, à la suite des derniers affrontements entre groupes armés près de Kidal (nord), a appris Xinhua de source officielle.

Selon un communiqué, la réunion a été organisée par le haut représentant du président malien pour la mise en œuvre de l’accord de paix, en présence des membres de la médiation internationale et des mouvements signataires de l’Accord (Plateforme-CMA).

Les derniers affrontements ont éclaté mardi près de Kidal entre la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA, ex-rébellion) et le Groupe autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia, membre de la Plateforme).

Les discussions visent essentiellement « l’arrêt des affrontements fratricides » et « l’instauration d’un dialogue entre les deux parties permettant le retour de la confiance nécessaire au traitement de toutes les autres questions », indique le texte.

Toutes les parties ont marqué leur entière disponibilité à mener des discussions franches et fructueuses en vue de

l’atteinte des objectifs assignés à la rencontre, ajoute le texte.

La communauté internationale a donné l’assurance de son soutien aux efforts en cours, indique le communiqué qui conclut en annonçant la « poursuite des discussions dans les jours à venir afin d’ atteindre les objectifs précités ».

Le gouvernement malien avait publié mercredi un communiqué pour condamner ces affrontements qui ont occasionné des pertes en vies humaines.

Source: Agence de presse Xinhua
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.