Mali: la ministre Oumou Touré dans la tourmente

« L’écharpe de la discorde ». La ministre malienne de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille est dans la bourrasque. Malgré des excuses présentées « au peuple malien », plusieurs associations maliennes continuent à réclamer sa démission. Reproche ? Une femme portant une écharpe aux couleurs du « drapeau » du mouvement indépendantiste (MNLA), figurait parmi une délégation de femmes de Kidal qu’elle recevait.

Tout commence fin novembre dernier. « Les premières assises des femmes du Mali pour la paix » commencent au mémorial Modibo Keïta de Bamako, du nom du père de l’indépendance du Mali. Une délégation de femmes de la localité de Kidal est présente. L’une de ces femmes touarègues met en exergue sur son corps une écharpe aux couleurs du mouvement indépendantiste MNLA. La ministre malienne de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille Oumou Touré reçoit tout ce monde.

Des photographes immortalisent l’événement, très rapidement les photos deviennent virales. De très nombreux commentaires sur les réseaux sociaux, avec parfois cet argument : le drapeau du MNLA arrive officiellement à Bamako, alors que celui du Mali ne flotte toujours pas à Kidal. La démission de la ministre est alors réclamée.

Très rapidement, elle rencontre la presse, présente ses excuses, mais refuse de démissionner. Au même moment le Mouvement des patriotes pour la justice organise un sit-in pour réclamer sa démission. Ce mercredi, une autre association politique, l’association Alliance pour la démocratie au Mali, demande aussi la démission de la ministre. Au Mali, surtout au sud, on ne badine pas avec l’intégrité territoriale.

 

Source: RFI

Laisser un commentaire