Mali : l’Eigs affirme avoir tué au moins 10 membres de JNIM à Intilit

Interdiction des motos Niono

Trois jours après les violents affrontement entre JNIM et EIGS à Intilit dans le Gourma au Mali, le premier bilan commence à tomber. Selon une source proche de l’Eigs, au moins 10 corps sans vie des membres de JNIM ont été retrouvés abandonnés sur le lieu des combats.

Le 29 juin, une unité de l’organisation État islamique dans le grand sahara, (EIGS) conduite par un certain djihadiste du nom de Malick, de nationalité burkinabé a attaqué une autre unité de JNIM à Intilit, dans le sud de la région de Gao au Mali.

Les combattants de EIGS avaient d’abord envoyé une voiture piégée qui a explosé avant de lancer l’asseau sur les combattants de JNIM. Selon une source au sein de l’EIGS contactée par Nord sud journal, les combats ont fait plusieurs morts et des blessés. « Après les combats, il y avait au moins 10 corps des membres de JNIM abandonnés sur le lieu. Plusieurs motos étaient calcinées, en plus de la voiture piégée que nous avons utilisé », nous confie une source proche de l’EIGS. La même source qui n’a pas donné le bilan côté EIGS affirme que le JNIM a enregistré 17 blessés.

À Intilit, au Mali, le 29 juin dernier, « l’unité du Jnim a été prise de surprise et a perdu beaucoup d’hommes. Ses blessés sont arrivés ce matin au village de Kigna, dans la commune de Hombori », nous confiait une source bien introduite au lendemain de l’attaque.

Depuis l’année dernière, les combats entre EIGS et JNIM pour l’occupation et le contrôle des espaces au Mali et au Burkina Faso font régulièrement des morts et des blessés parmi les djihadistes dans cette zone.

Nordsud Journal

Laisser un commentaire