Mali-BAD : Plus de 8 milliards de FCFA pour soutenir le PACEM

Ce projet vise entre autres, à accélérer la croissance, favoriser l’investissement, améliorer le climat des affaires à travers, notamment l’exportation de la viande et la création d’unités industrielles de ses produits dérivés

 

Le  ministre fraichement reconduit de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé  et la responsable pays du Groupe de la BAD, Djoussou-Lorgng. O Haly Louise, ont paraphé le vendredi 14 Septembre dernier les documents de financement du Projet d’appui à la compétitivité de l’économie malienne, (PACEM) par la Banque africaine de développement.

La cérémonie de signature s’est déroulée dans la salle de conférence de l’hôtel des finances en présence du coordinateur de PACEM, Sory Bamba ; du directeur général du budget national… ? et de plusieurs cadres du département.

Après avoir obtenu un très bon score dans la mise en œuvre notamment du Programme d’appui aux réformes de la gouvernance économique (PARGE 2015-2016) et le Programme d’appui à la croissance économique (PACE 2017–2018), avec une croissance de 5%, la BAD vient d’appuyer notre pays à travers une contribution sous forme de don pour un coût total de 8, 60 milliards de FCFA pour la mise en œuvre du Projet d’appui à la compétitivité malienne.

D’une  durée de quatre ans, ce projet vise entre autres, à accélérer la croissance, favoriser l’investissement, améliorer le climat des affaires à travers, notamment l’exportation de la viande et la création d’unités industrielles de ses produits dérivés. Il  s’agira surtout de permettre à notre pays de lever les contraintes qui empêchent le secteur privé de jouer un rôle moteur dans la création de richesses et la promotion d’une croissance forte et soutenue ; d’accroître l’investissement privé en améliorant les capacités de l’Agence pour la promotion des investissements ; de favoriser la contribution des entreprises au PIB en facilitant des échanges économiques et la compétitivité des entreprises maliennes ; de développer des opportunités d’exportation et le renforcement des capacités des PME-PMI maliennes, notamment dans le domaine des PME de la filière bétail/viande par le soutien aux structures d’appui à l’exportation ; d’améliorer significativement le climat des affaires par la mise en œuvre les réformes foncières ; d’accroître le cadre du Partenariat Public-Privé; de compléter et renforcer les acquis des programmes d’appuis budgétaires.

Après la signature des documents, le ministre de l’Economie des Finances Dr Cissé a, au nom gouvernement, adressé ses remerciements à la BAD. Pour Dr Cissé, ces financements consentis par le Groupe de la Bande Africaine de Développement participent de façon remarquable au développement du Mali. Selon lui la BAD renforce, par cet accord,  sa présence et son engagement constant aux côtés du Gouvernement du Mali dans son combat pour la réduction de la pauvreté.

Il a profité de l’occasion pour saluer l’excellente qualité de la coopération entre le Groupe de la Banque Africaine de Développement et la République du Mali, à travers son représentant.

Avant de terminer, le ministre a assuré Djoussou-Lorgng.OHaly Louise de l’engagement du Mali à honorer sa part du contrat « Je puis vous assurer que le Gouvernement de la République du Mali mettra tout en œuvre pour honorer tous les engagements qui sont les siens consignés dans les documents du Projet et prendra toutes les dispositions appropriées pour assurer la bonne exécution du PACEM » a indiqué Dr Boubou Cissé.

Pour sa part, le Responsable Pays du Groupe de la Banque Africaine de Développement au Mali a réitéré l’engagement de la BAD à poursuivre son accompagnement au Mali à travers d’autres financements de projets pour la réduction de la pauvreté.

Rappelons que ce montant vient de compléter le portefeuille actif de la BAD au Mali de 337,1 milliards de F CFA environ.

Mohamed Naman Keita

Source:  22 Septembre

Laisser un commentaire