Mali: 9 soldats tués à Bankass, dans le centre

Des hommes armés ont tendu une embuscade à une patrouille de l’armée malienne ce 3 juillet dans le centre du Mali. Plusieurs soldats sont morts et des disparus.

Ce 3 juillet, une patrouille de l’armée malienne est allée au village de Gouari, dans le cercle de Bankass, au centre du Mali pour faire l’état des lieux après une attaque le 1er juillet dernier contre des agriculteurs de la zone.

A Gouari, des hommes armés s’identifiant à des djihadistes ont tendu une embuscade meurtrière contre le convoie de l’armée malienne en question. Selon une source militaire dans le centre du Mali, le bilan provisoire fait état de « 9 soldats tués, 4 voitures sur les 5 du convoi sont détruits et plusieurs soldats sont portés disparus ».

Au début de cette semaine, des attaques meurtrières ont eu lieu dans le centre du Mali contre des villageois. « Le 1er juillet, dans l’après-midi, plusieurs hommes armés s’identifiant à des djihadistes sur des motos ont attaqué les hommes, des villageois qui venaient de leurs champs dans les villages de Gouari, Djimdo, Pangadougou, et Dialaikanda, tous des villages voisinant », annonce Moulaye Guindo, le maire de Bankass, chef-lieu du cercle où a eu lieu cette attaque. « Le bilan est de 33 morts, et 5 blessés. Les morts sont répartis entre les villages de djimdo où il y a eu 15 morts, à Gouari, 16 morts, et à Pangadougou, nous déplorons 2 morts », affirme le Maire de Bankass, Moulaye Guindo.

Cette attaque n’a pas été revendiquée mais porte la marque des groupes armés peuls qui s’attaquent aux cultivateurs dogons dont ils accusent d’être alliés aux milices proche du gouvernement et qui sont responsables des attaques sur des villages peuls situés dans la même localité de Bankass. « Cette attaque va provoquer une psychose et j’ai peur que les villageois de toute cette zone n’iront plus cultiver cette année », prévient de maire de Bankass.

Dans le centre du Mali, la guerre entre la communauté peule, éleveur, jugée proche des djihadistes liés à des organisations de Al Qaida et de l’Etat islamique et les milices Dan na Ambassagou, de la communauté dogon, cultivateurs jugés proche de l’armée malienne, a fait plusieurs morts et de nombreux déplacés depuis le début de l’année

NORDSUD JOURNAL

Laisser un commentaire