Mahmoud Dicko « Ce qui me choque le plus, c’est de me taxer d’être dans une lutte contre les Dogon »

imam mahmoud dicko president bureau haute conseil islamique musulman conference

Dans un entretien exclusif sur Renouveau TV, hier, l’Imam Mahmoud Dicko s’est exprimé sur la situation du pays et le mémorandum adressé au Président de la République. Il souligne que des rencontres sont prévues pour échanger au tour de leur vision sur la sortie de crise.

Pour ce qui est des raisons de son engagement avancées par des citoyens, Mahmoud dit que ce qui le choque le plus, c’est le fait de dire qu’il combat les Dogon au profit des Peulh. Selon Mahmoud Dicko, s’il y a une communauté avec laquelle il partage beaucoup de choses, ce sont les Dogon. Il a expliqué ses relations avec le patron de Toguna Agro-Industrie, Seydou Nantoumé. Dicko révèle les bienfaits et considérations dont il a bénéficié de la part de ce dernier. « Nantoumé m’a offert un véhicule neuf ; c’est moi qui ai dirigé la prière d’ouverture de la nouvelle mosquée construite par Nantoumé à Bandiagara. J’ai un de mes enfants qui porte son nom. Nos relations sont très fortes. Et il faut que les gens comprennent, tout ce que Nantoumé a fait pour moi, ce n’est pas pour bénéficier de quelque chose de ma part. Je n’ai jamais cherché un marché pour lui et je ne suis pas aussi un associé de sa société. » explique-il avant d’ajouter : « Notre combat c’est pour le Mali. Nous avons réclamé le départ du gouvernement. Celui qui est à la tête, c’est un peul. Donc que les gens comprennent que notre combat ce n’est pas une question d’ethnie. Pour preuve de plus, IBK qui est aujourd’hui contesté par notre mouvement n’est pas un Dogon. Nous nous battons pour le pays. Tous ceux qui me taxent d’être dans un jeu trouble en défaveur des Dogon, ce sont des remueurs infondées, mais je les partage »

Kèlètigui Danioko

Source: Le Pays
Laisser un commentaire