Lutte contre l’insécurité : Ce que va changer à Gao à partir du 1er février

Pour améliorer la sécurité à Gao, de nouvelles mesures ont été annoncées la semaine dernière.  Ainsi, dès le  1er février, on procédera au recensement de tous les véhicules en circulation dans la ville. Pour réussir cette opération, une grande campagne a déjà été lancée.

Selon de sources sécuritaires, dans la ville de Gao circulent chaque jour entre 3000 et 4000 voitures. L’immense majorité d’entre elles disposent de plaques d’immatriculation étrangères : togolaises, nigérianes, algériennes, libyennes… La ville ne possède donc d’aucun registre des véhicules, ni de leurs propriétaires.

A partir du 1er février, cette situation devrait donc changer. Une commission composée de membres des douanes, de la police, de la gendarmerie, des forces de sécurité, de la jeunesse et des groupes armés signataires des accords de paix de 2015, a pris cette décision.

L’Office national des transports sera chargé de relever les immatriculations et d’y associer le nom des propriétaires. Pour les véhicules sans plaques, c’est le numéro de châssis qui sera noté. Pour l’heure, il n’est absolument pas question d’interdire de circulation ces véhicules non immatriculés. Les motos seront aussi concernées.

CONTRE LE TERRORISME DANS LE SAHEL Londres s’engage à appuyer la force Barkhane

La lutte contre l’insécurité dans le Sahel était au centre des discussions au sommet franco-britannique tenu le jeudi dernier à Londres. La Grande-Bretagne s’est engagée à appuyer la force Barkhane dans la lutte contre le terrorisme dans le Sahel et à offrir des hélicoptères de transport à la force sous régionale du G5-Sahel.

ANSONGO : rencontre sur l’extrémisme violent et la cohésion sociale

Plus de 60 leaders des jeunes, des femmes et élus communaux participent depuis samedi matin à une rencontre sur l’extrémisme violent et la cohésion sociale à Ansongo. Cette session vise à renforcer les capacités des leaders en matière de sécurité et de lutte contre l’extrémisme violent. Le forum de trois jours enregistre également la participation des notables des communes frontalières avec le Niger et le Burkina Faso. Il est initié par l’ONG Search for common ground et financé par la Grande-Bretagne.

SECURITE : Un véhicule de l’armée malienne enlevé à Gao retrouvé

Un véhicule de l’armée malienne enlevé à Gao a été retrouvé vendredi matin dans une maison abandonnée du quartier, appelée “cité perdue” de la ville. Le véhicule avait été enlevé mercredi au Camp 2 de la localité. Après investigations, des suspects ont été arrêtés et remis à la gendarmerie pour des besoins d’enquête.

GAO : le village de Haoussafoulane désormais électrifié

Le village de Haoussafoulane dans la commune de Gabero est désormais électrifié grâce à un dispositif solaire qui ravitaille plus de 80 abonnés par jour. Cette action s’inscrit dans le cadre du projet promotion des énergies nouvelles et renouvelables pour l’avancement des femmes. Elle est initiée par le ministère de l’Énergie et de l’eau et financée à plus de 200 millions de F CFA par les Nations unies.

DOUENTZA : un quarantenaire enlevé par des hommes armés à Kerena

Un homme âgé d’une quarantaine d’années a été enlevé lundi dernier par des hommes armés à Kerena dans le cercle de Douentza. Selon des sources locales, les assaillants lui reprochent d’être l’auteur de nombreux cas de vols dans le cercle. Des recherches sont en cours pour le retrouver.

Laisser un commentaire