Lutte contre le Sida au Mali : Le Mali trahi par ses autorités !

Face à l’incapacité de l’Etat de s’assumer et des plus hautes autorités de respecter leur engagement, le fonds mondial entend fermer progressivement de nombreux centres au Mali. Toutes choses qui vont mettre de nombreux agents au chômage. En l’absence d’IBK et de son PM SBM, ce 1er Décembre au palais de la Culture, journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA, les personnes vivant avec la maladie se sont manifestées en huant le Secrétaire Exécutif Pr. Moussa A. Maïga. En présence du ministre de la Santé Pr. Samba Sow qui a présidé la cérémonie. Du coup, ils interpellent IBK au respect de ses engagements pris à l’assemblée générale des nations unies à New-York aux USA.

 

Le Mali, à l’instar d’autres nations du monde, a célébré la journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA. C’était le samedi 1er Décembre sous la présidence du Pr. Samba Sow en compagnie de plusieurs de ses collègues ministres et d’autres personnalités.

En cette occasion, les malades ont montré le carton rouge aux autorités. Malgré l’engagement du département à suppléer le fonds mondial, il revient que de nombreux agents seront mis en chômage à partir de la fin de ce mois de décembre. Cela avec la fermeture progressive des centres dans les régions, à Bamako et sur toute l’étendue du territoire en 2020. Même si l’homme hué a tenté de faire croire que l’Etat débloque 2 milliards de nos francs pour l’entretien, l’alimentation et d’autres charges des personnes atteintes.

En conclusion, il est aisé d’indiquer que les autorités maliennes ont trahi la patrie. En acceptant de commun accord avec le fonds mondial de la fermeture des centres qui va mettre des pères de famille dans la rue.

Ousmane COULIBALY

SourceZénith Balé

Laisser un commentaire