L’opération «Dembé» perd au moins trois de ses éléments

Un convoi des forces armées maliennes (Fama) de l’opération «Dembé», en fin de mission au sein des forces du G5 Sahel basées à Boulkessy, a sauté sur un engin explosif improvisé. L’attaque s’est produite entre Dioungani et Koro (région Mopti, centre du Mali). Elle a fait au moins 3 morts parmi les Fama et plusieurs blessés.

 

L’attaque s’est produite dans la nuit du mercredi 10 octobre 2018. Un convoi des Fama, en fin de mission et en provenance de Boulkessy, a sauté sur une mine installée sur son passage. Les faits se sont déroulés entre Dioungani et Koro (région de Mopti, centre du Mali).

D’après nos informations, l’explosion a frappé le véhicule de plein fouet faisant 3 morts et plusieurs blessés. Les militaires qui ont trouvé la mort appartenaient au régiment des commandos-parachutistes (RCP), communément appelés les bérets rouges. Le convoi quittait Boulkessy pour Sévaré où il y a une base importante militaire des Fama.

Contacté par nos soins, l’état-major général des armées a effectivement reconnu la mort de certains de ses éléments venant d’une mission de sécurisation à Boulkessy (frontière Mali-Burkina).

Ousmane DIAKITE

SourceSoleil Hebdo

Laisser un commentaire