Législative partielle à Barouéli : L’URD ET L’ADEMA AU SECOND TOUR

La présidente de la Cour constitutionnelle, Diakité Manassa Danioko, a proclamé les résultats définitifs du premier tour de l’élection législative partielle organisée le 16 juillet dernier à Barouéli.

C’était, hier à l’issue d’une audience de proclamation des résultats qui a mobilisé dans la salle d’audience, des responsables politiques des formations engagées dans la course pour occuper l’unique siège laissé vacant après la mort de l’élu du parti Yelema, Sidy Fomba, le 27 mars dernier et plusieurs personnes concernées.

Le scrutin avait enregistré 10 candidats présentés par leurs formations politiques respectives, à savoir : le Sadi, l’ADEMA-PASJ, l’URD, le RPM, le PDS, ADP-Maliba, YELEMA, CAP, CODEM et le RPDM. A l’issue de ce premier tour, c’est le candidat du parti de la poignée de main, Modibo Niaré, qui est arrivé en tête avec 11 139 voix obtenues, sur les 38 755 voix valablement exprimées, soit 28,74% des suffrages. Il est suivi par ordre d’arrivée du candidat de l’ADEMA-PASJ, Bouréma Dicko, qui a récolté 8 342 voix, soit 21,52%.

Le candidat du RPM, Mamadou Camara, est arrivé en troisième position avec 6 933 voix, soit 17,89%. Le candidat du parti sortant, Bakary Fomba de YELEMA, occupe le quatrième rang avec 5 159 voix soit 13,31%. Les autres candidats qui n’ont pas de meilleurs scores oscillent entre 6,11% pour le candidat du Sadi, Hama Abdoulaye Diallo, (avec 2 367 voix) et 1,19% pour le candidat du RPDM, Yacouba Koné, qui a obtenu 461 voix. Pour n’avoir pas réuni le nombre de 19 378 voix requises pour obtenir la majorité absolue, condition sine qua non pour remporter l’unique siège à pourvoir, le candidat de l’URD affrontera celui de l’ADEMA-PASJ pour un second tour le 7 août prochain.

Rappelons que ce premier tour a enregistré la participation de 40 233 électeurs sur les 94 199 inscrits. Ce qui fait un taux de participation de 42,71% parmi les électeurs inscrits. 311 bureaux de vote avaient été ouverts pour la circonstance dans les 11 communes du cercle à savoir Barouéli, Boidié, Dougoufé, Gouendo, Kalake, Konobougou, Ngassola, Sanado, Somo, Tamani et Tesserela. On signale 1 478 bulletins nuls qui ont été comptabilisés à l’issue du scrutin.

A la différence du ministère de l’Administration territoriale, la Cour constitutionnelle a procédé au redressement des résultats de certains bulletins de vote considérés comme nuls lors du dépouillement. Ainsi après examen, elle en a validé 122 sur les 1 597 déclarés nuls auparavant. Ainsi, les candidats ont pu récupérer quelques voix supplémentaires améliorant leur score. Ils ont ainsi obtenu dans l’ordre suivant : Sadi 10, ADEMA-PASJ 28, URD 27, RPM 23, PDES 4, ADP-Maliba 3, YELEMA 11, CAP 2, CODEM 22 et RPDM 2.

  1. Diallo

Source: Essor

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.