LE PREMIER MINISTRE RENCONTRE LA MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE : POUR AFFINER LE CADRE DU DIALOGUE

Après avoir pris part dimanche à la rencontre entre le président de la République et les leaders du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), le Premier ministre Dr Boubou Cissé a reçu hier à la Primature, les responsables des partis et regroupements politiques de la majorité présidentielle.

Ont pris part à cette rencontre, entre autres, les président de l’Adema-Pasj, Tiémoko Sangaré, de l’ARP (Action républicaine pour le progrès), Tièman Hubert Coulibaly, de la Cofop (Coalition des forces patriotiques), Dr Abdoulaye Amadou Sy, de l’EPM (Ensemble pour le Mali), Dr Bocari Tréta, de la FSD-SAP (Front pour la sauvegarde de la démocratie signataire de l’Accord politique de gouvernance), Djibril Tall, Amadou Thiam de FDP-Malikoura (Forces démocratiques pour la prospérité), Ibrahim Bocar Ba de l’UM-RDA.
La rencontre avait pour but de faire le point de l’audience que le chef d’état a accordée aux leaders du M5-RFP. Mais aussi de définir la suite à donner à la demande du président Keïta faite à ceux-ci de continuer et approfondir les échanges pour une sortie de crise avec la majorité présidentielle.

Cette réunion qui s’est tenue à huis clos était aussi l’occasion pour les leaders politiques de la majorité d’explorer les voies et moyens pour maintenir le cadre du dialogue avec ceux du M5-RFP.

En effet, après avoir rencontré samedi l’imam Mahmoud Dicko, autorité morale du M5-RFP, les représentants des partis et regroupements politiques de la majorité et une délégation des familles fondatrices de Bamako dans le cadre de la recherche de solutions à la crise sociopolitique, le chef de l’état a reçu le lendemain dimanche, les leaders du mouvement qui demande sa démission. Selon un communiqué de la présidence de la République, le président Keïta s’est félicité de la présence quasiment de tous les membres de l’équipe stratégique du M5 et a déclaré que cette présence en soi est une victoire du Mali et un acte de foi qui convainc de la singularité de notre peuple.

« Le président de la République a ensuite précisé qu’il a pris connaissance des doléances du M5 à travers le mémorandum qui lui a été remis, ajoute le communiqué. Je respecte les positions exprimées par vous et là-dessus, je vous invite à continuer et approfondir les échanges avec la majorité présidentielle. »

à l’issue de la rencontre, les leaders du M5-RFP, par la voix de Dr Choguel Kokalla Maïga, ont promis de consulter leur base par rapport à la suite à donner à la proposition du chef de l’état. Le même jour en début de soirée, le M5-RFP a publié un communiqué pour soutenir que le président de la République a ignoré toutes les demandes contenues dans le mémorandum du 30 juin 2020 en le renvoyant à la majorité présidentielle.

Durcissant le ton, le M5-RFP a réaffirmé sa détermination à obtenir par les voies légales et légitimes, « la démission pure et simple du président de la République et de son régime », si son mémorandum n’était pas appliqué intégralement. Pour obtenir gain de cause, le M5-RFP a fait monter la pression en annonçant un rassemblement le vendredi 10 juillet prochain. La mobilisation concernera l’ensemble du territoire national et la diaspora, assurent les contestataires dans le communiqué.

Dieudonné DIAMA

Source: Journal l’Essor- Mali

Laisser un commentaire