Le M5-RFP face à la presse : ‘’ Le mouvement réaffirme la démission d’IBK et de son régime pacifiquement et démocratiquement ‘’

Les responsables du M5-RFP à la tête l’Imam Mahmoud Dicko ont animé une conférence de presse qui a pour vocation d’éclairer l’opinion nationale et internationale sur  les dernières évolutions de leur combat, et ce qu’ils comptent faire le 10 juillet prochain. C’était hier mercredi 8 juillet 2020, au siège de la CMAS.

À l’entame des interventions, Cheick Oumar Sissoko, président de l’EMK a rappelé que le président IBK et son régime ont reconnu que les institutions ont été bafouées et que les élections ont été truquées, après avoir rencontré les députés gagnants qui ont été spolié de leur droit, en leur proposant de les mettre dans leurs droits, comme sénateurs d’un Sénat hypothétique.

Dr Choguel Kokala a pour sa part,  évoqué que l’objet de cette conférence de presse est de réaffirmer sans ambages la raison d’être du M5-RFP, qui est d’obtenir pacifiquement et démocratiquement, la démission du président IBK et de son régime. Il a affirmé que l’Imam Mahmoud Dicko, l’Autorité morale dudit mouvement a pesé de tout son poids au regard de diverses sollicitations dont il a atteint l’objet pour demander au M5-RFP de proposer un autre ‘’ Plan B ’’, qui a fait l’objet du mémorandum. Malheureusement, le président IBK nous a amené en retour, un rejet pur et simple qui est de nous renvoyer à la majorité présidentielle, avec qui nous n’avons jamais cessé des discussions.

À l’en croire : « cette majorité ne détient aucune clé pour résoudre les problèmes qui sont posés, ce sont des problèmes posés du président IBK, dont lui seul déteint la solution. Le M5 a pour objectif d’obtenir, d’imposer par la volonté populaire : la démission du président de la République et de son régime, le changement de système : nous l’avons dit plusieurs fois, en vérité aujourd’hui, nous ne sommes pas dans un système démocratique, nous avons une oligarchie, une ploutocratie qui ont pris notre peuple en otage, c’est pour cela que nous déconstruisons le discours spécieux et trompeur qui consiste à faire croire que nous, nous voulons violer la constitution et que le président IBK et ses défenseurs sont les gardiens de cette constitution.  Alors que c’est le M5-RFP qui agit dans le cadre de la loi et de la constitution. »

Quant à Issa Kaou N’Djim: « nous allons sortir pacifiquement et démocratiquement, nous sommes résolus et déterminés dans un esprit de construction, parce que le Mali nous appartient tous. Personne n’embrasera ce pays, mais c’est au Président de prendre sa responsabilité de  jouer son rôle de Chef suprême, et de satisfaire cette demande légitime malienne.

Tous les maliens de l’intérieur et de la diaspora sont unanimes que ce mémorandum est acceptable, constitutionnel, il est à sa portée, en tant que Premier Magistrat et Gardien de la Constitution.

Quant à l’Imam Mahmoud Dicko, parrain de la CMAS, il a précisé que c’est grâce à sa sincérité que le peuple malien sort et s’abstient contre la désobéissance contre des lois.

Au cours de son intervention, il a souligné : « IBK m’a fait une annonce avant que je n’arrive ici qu’il s’adressera à la nation ce soir, je le laisse vous le dire lui-même ». Il a indiqué qu’il sera écouté par le peuple au cas où il arrive à convaincre les Maliens par des propos rassurants, qu’il (Imam) a avoué lui en avoir déjà dit dans le passé, mais l’invite à exécuter ses promesses. Avant de finir son intervention, il a prié pour le retour sain et sauf de l’Honorable Soumaïla Cissé en notre sein.

Aïssétou Cissé

LE COMBAT

Laisser un commentaire