LA FRANÇAISE SOPHIE PETRONIN, APRES QUATRE ANS DE CAPTIVITÉ : ‘’SI NOUS VOULONS LA PAIX RÉELLEMENT AU MALI, IL FAUT QUE CHACUN RESPECTE SON ENGAGEMENT’’

Enlevée le 24 Décembre 2016 à Gao par le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM), la française Sophie Pétronin a été libérée le jeudi 8 octobre 2020. Après cette libération, l’humanitaire de 75 ans s’est entretenue avec RFI sur plusieurs questions concernant sa détention par les djihadistes qui opèrent sous le contrôle de Iyad Ag Ghaly.

Avec ses 75 ans, si les uns et les autres se faisaient des soucis sur sa santé, Sophie Pétronin a fait savoir ce qui suit : « Ma santé va très bien. Je suis en pleine forme ».  Selon l’otage française qui est désormais libre de ses mouvements après quatre ans de captivité, quatre ans, c’est un peu long. Elle a expliqué qu’elle a transformé sa détention en retraite spirituelle. « …j’étais dans l’acceptation de ce qui m’arrivait, je n’ai pas résisté. Et puis voilà, je m’en suis sortie », a-t-elle dit. Après quatre ans aux mains de ses ravisseurs, l’humanitaire française de 75 ans reste confiante en l’avenir. En ce qui concerne son fils ayant « mouillé le maillot » afin qu’elle puisse recouvrer sa liberté, Sophie Pétronin a dit ceci :

« Mon fils est un battant. Mais dans la famille, nous sommes tous des battants. Et c’est peut-être ce qui était le plus difficile à gérer pour moi, c’est de savoir que je l’avais mis dans un problème qui allait sacrément le secouer et lui demander de surmultiplier son énergie. Mais j’étais sûre et certaine au fond de moi qu’il réussirait. Il m’a dit dans une vidéo qui m’a été transmise : Tiens bon. Accroche-toi. Je me suis dit, s’il me le dit comme ça, je dois le faire. Je me suis accrochée, j’ai tenu bon. Et moi, j’ai beaucoup prié parce que j’avais beaucoup de temps. Voilà. Autrement, je me suis promenée, j’ai bien mangé, j’ai bien bu. De l’eau fraîche, je n’ai pas bu autre chose. Et puis, voilà ».

Elle pense (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 12 OCTOBRE 2020

Tougouna A. TRAORE

NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire