Kita-Gare : Marche pacifique des jeunes pour réclamer la fermeture des bars du quartier

Les jeunes de Kita-Gare ont obtenu gain de cause. Le lundi 29 juin, ils avaient organisé une marche pacifique pour demander la fermeture des bars et des maisons de passe. Ce n’est pas tout, les organisateurs de la marche ont également réclamé l’interdiction dans le quartier de toutes les activités liées à la prostitution. Les marcheurs se sont rendus à la Préfecture où ils ont été reçus par le préfet Mamadou Diakité.

Dans la nuit de lundi à mardi, soit quelques heures après la marche, les autorités de Kita ont ordonné la fermeture des bars incriminés jusqu’à nouvel ordre. L’opération a commencé peu après 20h : une unité de la police a débarqué sur les lieux et procédé à la fermeture des bars et de certains dépôts de boissons.

Selon un habitant du quartier que nous avons rencontré, une demi-douzaine de bars et plusieurs dépôts de boissons ont été fermés. Ces lieux étaient fréquentés par des prostituées maliennes et étrangères. Seules les boutiques étaient ouvertes au passage de notre équipe de reportage. Depuis, la police veille au grain et effectue, de temps en temps, des patrouilles sur les lieux pour s’assurer que les bars sont fermés. La décision des autorités a été accueillie avec soulagement par les populations de Kita, en général et les habitants de Kita-Gare en particulier.

En effet, l’insécurité était devenue insupportable pour les populations qui ont donc décidé de se faire entendre. Depuis le lundi 29 juin, tous les bars et dépôts de boissons de Kita-Gare sont donc fermés et toutes les prostituées ont pris la poudre d’escampette. La fermeture des bars du quartier est-elle définitive ou temporaire ? Pour le moment, c’est difficile de répondre à cette question.

Jean M. FABRICE
Amap-Kita

Source : L’ESSOR

Laisser un commentaire