Kidal, la situation alimentaire est préoccupante

ATT en 2012 présumés jihadistes

La situation alimentaire est de plus en plus préoccupante dans la ville de Kidal. Les produits de première nécessité ont grimpé depuis plusieurs semaines dans la ville. Une flambée qui s’explique selon certains habitants de Kidal par la situation sécuritaire qui s’est détériorée avec les affrontements entre les groupes armés de la Plate forme et de la CMA.

Les véhicules de commerce en provenance de Gao ne peuvent plus accéder à l’intérieur de Kidal. Les mouvements de la Plateforme qui contrôlent cette partie de la région interceptent ces camions qu’ils soupçonneraient de dissimuler des armes pour la CMA.

Une situation qui provoque depuis quelques semaines une véritable flambée des prix des produits alimentaires, comme l’explique cet habitant de Kidal : « maintenant nos condiment proviennent de l’Algérie et non de Gao à cause des combats. Le kilo du riz coûte actuellement 750 F CFA contre 400 il y a quelques temps. Le paquet de la cigarette Dunhill coûte 2500 F CFA, avant, le prix variait entre 700 et 750 F CFA. Le lait nous revient à 2250 F contre 1500 f il ya juste quelques temps. Les 200 litres de l’eau potable nous coutent 5000 F CFA, or avant on ne payait que 1000 F CFA ».
Outre cette hausse des prix, toutes les activités sont presqu’aux arrêts dans la ville selon notre interlocuteur. Une situation qui dit-il devient de plus en plus intenable : « maintenant, il ya même pas d’activités dans la ville. On peut rester une ou 2heures sans voir un passant. Ici on ne fait que nous asseoir. Franchement, ça ne va pas ».

Depuis les affrontements entre le Gatia et la CMA, la situation sécuritaire s’est beaucoup détériorée dans la région de Kidal. Pour certains habitants de la ville, il faut impérativement trouver une solution au problème de Kidal pour une amélioration des conditions de vie des populations.

Le député de la ville de Kidal confirme la dégradation de la situation alimentaire à Kidal. Selon lui, cela s’explique par l’insécurité qui sévit dans la région. C’est pourquoi, il invite l’ensemble des acteurs à s’impliquer pour un retour de la paix au Mali.

Ahmoudène Ag Ikmass, député de Kidal est au micro d’Alhousseyni Abba Touré
« Oui, nous avons des informations de la ville de Kidal, les prix sont entrain d’augmenter pare ce que le ravitaillement du côté de Gao est entrain de diminuer. Avec la situation, ce que moi je demande, c’est qu’on fasse tout pour la paix et que les partenaires sachent que même si il y a des populations à l’intérieur de la ville à Kidal, on ne le conteste pas, il y a aussi des populations hors de Kidal et si aujourd’hui, on doit faire la part des choses, il faut que toutes les populations soient aidées. On ne doit pas aider une partie au détriment de l’autre. Demandons à ce que tout le monde intervienne pour qu’il y ait la paix à Kidal. Il n’a ya pas de élus qui fonctionnent à Kidal, tout est entre les mains de la CMA à Kidal, il n’ ya rien entre les mains des autres ».

Source: Studio Tamani

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.