Kidal : « rentrée scolaire symbolique » après le report du lancement officiel

Initialement prévu pour ce dimanche le lancement officiel de la rentrée des classes à Kidal a été reporté sine die. Selon les responsables de la CMA, cette rentrée a été différée « faute de moyens de transport ». Les autorités maliennes ont confirmé cette information, mais sans donner plus de précisions.

Aujourd’hui, en lieu et place de la cérémonie officielle , « une rentrée symbolique » devrait finalement être organisée. Elle devait avoir lieu cet après midi en présence du gouverneur de Kidal et des responsables de la CMA.

Annoncée pour vendredi, la délégation officielle est arrivée aujourd’hui à Kidal. Elle est conduite par le gouverneur de la région, accompagné de certains responsables scolaires.

Joint par notre rédaction, le chef de la délégation de la CMA au Comité de suivi de l’accord, indique que la rentrée s’est effectuée aujourd’hui. Il précise qu’« une cérémonie symbolique » devait réunir les autorités maliennes et les responsables de la CMA dans l’après midi. Ce dernier confirme également l’arrivée de la délégation officielle à Kidal .

Selon Sidi Brahim Ould Sidaty, les difficultés logistiques n’ont pas permis l’organisation de la cérémonie prévue ce dimanche. Cette information a été confirmée par le directeur de l’Académie de Kidal, sans plus de précisions.

« La CMA respectera ses engagements pour rendre effective la rentrée scolaire à Kidal », promet le chef de la délégation de la CMA au Comité de suivi de l’Accord d’Alger. Selon lui, ceci traduit « la volonté des groupes armés de la CMA à s’inscrire dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et réconciliation. Pourtant, un responsable d’école à Kidal affirme que , « tout ceci n’est qu’un discours politique ». Il estime que la reprise effective de l’école à Kidal reste toujours incertaine.

Du côté de la délégation gouvernementale, difficile d’obtenir une quelconque réaction en attendant la cérémonie. A Kidal, la rentrée symbolique a plusieurs fois été célébrée, mais sans être effective dans l’ensemble de la région.

Pour les responsables scolaires de Kidal, « toutes les dispositions sont prises pour rendre la rentrée scolaire effective dans la région ». Au niveau de l’enseignant secondaire, il est prévu une réouverture progressive, notamment avec les classes de 10 ème.

Akli Ag Wakawalene est Directeur du Centre d’animation pédagogique de Tessalit. Il est joint au téléphone par Intalla Ag Bilal :

« Les élèves sont en classe avec les maîtres. Nous attendons seulement l’arrivée de la délégation. Tous les membres qui doivent accueillir le gouverneur sont sur place . Il s’agit des autorités scolaires, des parents d’élèves et des comités de gestion scolaire, les représentants d’ONG opérant dans le secteur de l’éducation et même ceux chargés de la défense comme la Minusma et Barkhane.

Pour le lycée, il est prévu l’ouverture de quelques classes de 10 ème année scolaire. Les partenaires se sont engagés à accompagner ce travail. Pour le CAP de Tessalit, dont je relève, tout est déjà prêt, les enseignants sont déjà sur place, sans oublier les conseillers pédagogiques, bref les services techniques de l’éducation. Ils sont là depuis février 2016, et nous ne nous sommes jamais inquiétés de notre sécurité. Un protocole d’accord a été signé entre le ministère de l’éducation et la CMA par rapport à la sécurisation des espaces scolaires, notamment celle des élèves et des enseignants ».

Source: Studio Tamani

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.