Journée mondiale de l’AVC: Connaissez-vous les symptômes ?

La journée Mondiale de l’AVC est célébrée le 29 octobre. En moyenne une personne sur 4 sera un jour victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Connaissez-vous les symptômes ?

Reconnaitre un AVC, c’est utile  mais éviter un AVC, c’est encore mieux ! Il existe des mesures de prévention. Cependant, nous allons commencer avec les symptômes de cette maladie.

Trois symptômes doivent alerter : Une déformation de la bouche, des troubles de la parole : une difficulté soudaine à trouver les mots ou à les exprimer, une faiblesse ou un engourdissement d’un côté du corps, bras ou jambe.

En effet, l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) est provoqué par un arrêt brutal de la circulation sanguine (infarctus cérébral) ou par la rupture d’une artère (hémorragie cérébrale), ce qui entraîne la mort des cellules cérébrales. Plus la prise en charge médicale est rapide, mieux l’AVC sera traité et soigné.

Une personne toutes les 5 secondes dans le monde est touchée par un AVC. L’OMS parle de pandémie et projette une augmentation de l’incidence des AVC passant de 16 millions en 2005 à 23 millions en 2030.

Une pathologie sévère qui fait plus de dégâts car  ¾ des patients survivant à un accident vasculaire cérébral gardent des séquelles, 15% des AVC surviennent chez les moins de 50 ans, 25 % chez les moins de 65 ans, c’est à dire chez des personnes en activité professionnelle ou en âge légal de travailler, et plus de 50 % chez les personnes de 75 ans et plus.

Il est recommandé de faire du sport au moins trois fois par semaine pendant 30mm, avoir une alimentation saine et équilibrée, éviter la sédentarité, l’alcool, le tabac etc…

L’AVC est une urgence absolue et dans ce cas, le mot d’ordre est la rapidité : tout se joue en quelques minutes. Si le patient est rapidement pris en charge, les risques de lésions cérébrales irrémédiables sont moindres.

AFANOU KADIA DOUMBIA, stagiaire Malijet

SourceMalijet

Laisser un commentaire