Infrastructures routières : formation des agents sur l’économie des transports

Le ministre des Infrastructures et de l’Equipement, Mme Traoré Seynabou Diop, a présidé, vendredi dernier à l’INFP-BTP, la cérémonie de lancement des formations des agents des Directions nationales des routes  et  des transports terrestres, maritimes et fluviaux. L’activité s’inscrit dans le cadre du Programme d’aménagement des infrastructures routières structurantes.

La cérémonie a enregistré la présence du ministre des Transports, Soumana Mory Coulibaly, de la représentante de la BOAD au Mali, Mme Lo Fatoumata Diop et du directeur général de l’Institut national de formation professionnelle pour le bâtiment, les transports et les travaux publics, Mohamed Salia Maïga.

Au cours de ce programme de formation de 90 jours, plusieurs thèmes seront examinés comme «l’Economie des transports», «Les techniques, pratiques de validation des études et des dossiers d’appels d’offres », «La conception des ouvrages d’art et le suivi des chantiers», « Les outils de suivi environnemental et la prise en main des logiciels tels que Microsoft Project, HDM4 et Alizé ». La formation est entièrement financée par la BOAD.

Pour Mme Traoré Seynabou Diop, le présent programme de formation permettra aux bénéficiaires de consolider significativement leurs méthodes de travail et d’intervention grâce à l’expertise mobilisée par l’INFP-BTP pour répondre efficacement aux objectifs fixés dans les cahiers de charges.

Elle a remercié la BOAD pour son accompagnement. «Ce genre d’accompagnement  dans le cadre de la formation va se poursuivre très prochainement avec l’appui d’autres partenaires techniques et financiers dont l’Union Européenne, la Banque africaine de développement et la Banque Mondiale. D’autres programmes de formation financés sont en cours au niveau de l’institut.

Il s’agit du programme de formation du personnel de l’Administration publique, du secteur des infrastructures et des transports (financé sur le budget national), du programme de formation en entretien routier selon l’approche HIMO financé par l’Autorité routière et du programme de formation des entreprises membres de l’OPECOM sur financement du FAFPA», a détaillé le ministre des Infrastructures et de l’Equipement.

En outre, Mme Traoré Seynabou Diop n’a pas manqué d’encouragé le personnel de l’Institut pour les efforts consentis pour mener à hauteur de souhait les différents programmes de formation et les exhorter à poursuivre cet élan.

Selon le directeur général de l’INFP-BTP, la convention de financement entre la Direction nationale des routes et sa structure a été signée le 03 mai 2018, et les formations ont  démarré le 10 septembre par la prise en main du logiciel MS Project. «La formation en cours qui porte sur l’économie des transports est la 3ème action depuis le démarrage. Nous avons cinq autres formations dont une qui va se dérouler à l’extérieur», a précisé Mohamed Salia Maïga.

Quant à la représentante de la BOAD au Mali, elle s’est réjouie de la dynamique insufflée aux relations de son institution avec le Mali ces dernières années. «Ne possédant pas de façade maritime, le Mali souffre ainsi de sa situation géographique enclavée qui le rend dépendant des ports des pays côtiers de la sous-région pour son approvisionnement en denrées de tous genres.

Il est donc primordial pour le Mali de disposer d’infrastructures routières de qualité pour assurer la connexion entre ses pôles économiques de développement et les débouchés maritimes des Etats voisins», a souligné Mme Lo Fatoumata Diop.

Amadou GUÉGUÉRÉ

SourceEssor

Laisser un commentaire