Impayés laissés par les putschistes Amadou Haya Sanogo et autres : Les fournisseurs attendent toujours le règlement de plus de 3 milliards de Fcfa par l’Etat

Les fournisseurs dont la plupart sont des opérateurs économiques sont aux abois aujourd’hui, suite au non-règlement de leurs factures par les putschistes du 22 mars 2012 qui ont renversé le régime de l’ancien président, Amadou Toumani Touré. Le montant de ces impayés, estimé à plusieurs milliards de Fcfa, doit être réglé par l’Etat.

Plusieurs fournisseurs, notamment des opérateurs économiques maliens, ont été victimes des auteurs du coup d’état de mars 2012 avec à leur tête le capitaine Amadou Haya Sanogo, bombardé Général par la suite. Ces victimes sont aujourd’hui aux abois puisque beaucoup d’entre eux, des opérateurs économiques,  sont en voie de fermer boutique compte tenu des difficultés financières. Et pourtant, une Commission de liquidation et de dissolution du Comité militaire de suivi de la réforme des forces de défense et de sécurité (Cmsrfs) avait été mise en place pour recenser les fournisseurs concernés et faire l’état des créances.

Après avoir rempli à la lettre les missions qui ont été confiées, la Commission a adressé un rapport avec des preuves à l’appui. Selon nos informations, le montant des impayés est estimé à plus de 3 milliards de Fcfa, montant que l’Etat doit régler aux différents fournisseurs. Malheureusement, après plusieurs correspondances adressées au ministre de la Défense et son homologue de l’Economie et des Finances par les intéressés, le dossier n’a pas bougé d’un iota.

Du coup, c’est le mécontentement des victimes qui ont mis en place un Collectif pour défendre leurs intérêts. “Nous sommes vraiment fatigués par cette affaire. Beaucoup de gens sont tombés à cause du non-paiement de leur facture. Nous formulons le vœu que le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, puisse prendre ce dossier en main. Sinon, la situation est très grave” nous a confié l’une des victimes, les larmes aux yeux. Il se trouve en chômage à cause de cette affaire d’impayés.

Ils sont au nombre d’une trentaine de victimes et les créances concernent des factures de carburant, des matériels informatiques, boissons alcoolisées, fournitures de bureaux, matériels de construction et d’entretien de véhicules … Ainsi, Dia Négoce, avec un montant de plus de près de 400 millions de Fcfa (factures non payées de carburant), Afrique Oil avec un montant de 981 098 130 Fcfa, sont les plus gros fournisseurs. Sans oublier  Bamasoft Network (26 192 324 Fcfa) Entreprise Enabco (30 610 716 Fcfa) Général Industrie de Bois et Construction (49 735 820 Fcfa) Entreprise malienne de Travaux (374 278 829 Fcfa) Youssouf Kolado (23 775 000 Fcfa) Golfa Services (27 450 000 Fcfa) Etk Entreprises des travaux de Kati (170 451 548 Fcfa)…

A.B. HAÏDARA

Source: Aujourd’hui-Mali

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.