Humanitaire : La Croix rouge et le Croissant rouge forment les professionnels des médias en secourisme

Du 16 au 18 octobre 2018   se tient à l’hôtel Mandé de Bamako l’atelier d’initiation aux premiers secours à l’attention des hommes de médias.

Initier aux premiers secours pour être prompte à  sauver des vies, édifier sur les missions de la Croix-Rouge et du Croissant –Rouge,  reconnaître la nuance entre les interventions du CICR et de la Croix-Rouge malienne  pour une meilleure vulgarisation de leurs messages relatifs aux droits humains  à l’ endroit du grand public tels sont les objectifs de cet atelier de 3 jours à l’ attention des médias nationaux.

Dans sa présentation, la Conseillère juridique du CICR, Coulibaly Kany Elizabeth  est revenue sur la genèse et les missions  de la Croix-Rouge et du Croissant –Rouge.

Le  Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (CICR)  est fondé  sur les Conventions de Genève de 1949.  Institution indépendante, impartiale  et neutre, le mouvement  a une mission exclusivement consacrée à l’humanitaire à travers ses interventions lors des conflits et pendant les  situations d’urgence. Il s’agit d’une   mission  de  protection et d’assistance aux victimes de conflits armés et victimes  de violences.

Outre ses appuis humanitaires, le CICR fait  la promotion du respect du droit international humanitaire.  Aussi les  Etats liés par les Conventions de Genève de 1949,  sont tenues de garantir  la protection aux blessés , aux malades et aux naufragés des forces  armées, la même protection est assurée aux prisonniers de guerre et aux civils lors des conflits armés.

Les emblèmes de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sont la Croix, le Croissant et l’emblème additionnel le cristal rouge  dont l’autorisation  à usage a été faite aux  membres du mouvement CICR en 2005.

Modibo Thiam quant à lui est revenu sur la présence de la  Croix-Rouge malienne qui émane du CICR, fondée le 20 août 1965 sur la base des conventions de Genève d’août  1949, la CRM  évolue dans le domaine de l’humanitaire sur l’ensemble du territoire.

Après une séance sur la thématique de la protection des journalistes par le DIH (Droit international humanitaire ), les professionnels des médias sont initiés aux gestes  premiers secours.

Khadydiatou SANOGO/

source:autres presses

Laisser un commentaire