Un humanitaire du CICR assassiné hier soir à Gao

Un travailleur du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a été assassiné ce 4 janvier dernier au soir par des hommes armés sur une moto dans la ville de Gao a annoncé un habitant contacté par Nordsudjournal.com. Une information confirmée par le directeur du CICR à Bamako. Cet assassinat intervient quelques semaines après l’enlèvement d’une autre humanitaire franco-Suisse, Sophie Pétronin.

« Un de nos collègues a été assassiné par des hommes armés hier soir à Gao. Le drame s’était déroulé à une heure en dehors des heures de travail. Nous cherchons en ces moments, à déterminer les circonstances de cet assassinat », a dit Jean-Nicolas MARTI, directeur du CICR à Bamako.

« Hier, soir deux hommes armés sur une moto ont ouvert le feu à six reprises sur un employé local du CICR alors qu’il était devant un magasin. L’homme est mort sur le coup et les  assaillants sont aussitôt repartis », explique un habitant de Gao qui a requis l’anonymat.

L’insécurité prend de plus en plus d’ampleur dans cette ville située à 1200km au nord de Bamako. Le 24 décembre 2016, une humanitaire Franco-Suisse a été enlevée par des hommes armés à bord d’une voiture 4×4 alorsqu’elle était devant sa maison dans cette même ville de Gao.

Au mois d’avril 2016, trois employés du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont été enlevés par Ansar dine dans la Région de Kidal, avant d’être libéré par leurs ravisseurs. En 2014, le MUJAO (un groupe djihadiste lié à Al Qaida) avait enlevé cinq employés toujours du CICR lors d’une mission dans la région de Gao, plus précisément au sud d’Anéfis, sur la route en direction de Kidal. Les cinq otages avaient été libérés mi-avril 2014 à la faveur d’une opération menée par des militaires français dans la région de Tombouctou.

Le nord du Mali a été occupé en 2012 par des groupes djihadistes liés à Al Qaida avant d’être partiellement chassés une année plus part par une intervention militaires françaises.

Nord Sud Journal

Source: Nord-Sud Journal

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.