Hadj 2016: Une pèlerine arrêtée avec 82 boules de cocaïne dans le ventre.

Cette trafiquante sensée être du convoi pour le voyage à la Mecque, tentait de regagner l’Arabie Saoudite avec de la drogue. Belle prise de l’Agence Nationale Antidopage du Nigéria (NDLEA).

La semaine dernière, une supposée pélerine pour le Hadj, a été appréhendée par cette dite agence. Binuyo Basari Iyabo s’est dissimulée parmi les pèlerins allant s’acquitter de leur devoir islamique comme tout bon musulman. Cette dame de 55 ans avait au préalable assimilé 82 sachets de cocaïne qu’elle a ensuite évacué comme nous l’indique APR NEWS.

<< Mme Binuyo Basari Iyabo alors sous observation a expulsé quatre-vingt-deux enveloppes de cocaïne pesant 931 grammes. Toutes les formalités ont été remplies pour la poursuite.>> affirmait Hamisu Lawan, commandant du NDLEA à l’aéroport d’Abuja. En général, les femmes sont plus citées dans le trafique de marchandises pour leurs commerces dans ce genre de circonstances, mais à un degré moindre en ce qui concerne le trafique de drogue. La tripatouilleuse soutent qu’elle a accepté de le faire pour agrandir son commerce à elle, elle serait dans la vente de produits cosmétiques mais n’ayant pas assez de moyens pour fructifier ses revenus elle a prit ce risque.

L’Arabie saoudite reçoit en général 9 millions de personnes lors de ces pèlerinages. Alors une aubaine pour des personnes mal intentionnées de se fondre à la foule et de pratiquer leurs trafiques. Pourtant, il est à noter que des sanctions selon la loi saoudienne ont été prises pour punir ce genre d’actes comme celui de dame Iyabo. Car si elle avait été prise en Arabie saoudite, elle aurait été publiquement exécutée. Le Hadj est la deuxième source de revenue après le pétrole dans ce pays qui abrite le pèlerinage alors c’est tout à fait normal que des mesures drastiques soient prises.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.