Gouvernement Ouane: le CNSP s’offre les ministères des défis

L’attelage gouvernemental de Moctar Ouane a été dévoilé le lundi 5 octobre. Sans grande surprise, le Comité national pour le salut du peuple (CNSP), auteur du coup d’Etat du 18 août contre le président Ibrahim Boubacar Keita, s’est octroyé les départements clés que sont ceux de la Défense, de la Sécurité, de l’Administration territoriale et de la Réconciliation nationale. Autant de ministères qui par leur seule dénomination résument les priorités et les défis auxquels le Mali reste confronté. En occupant ces postes, les militaires sont bien conscients des difficultés qui les attendent. Tout comme ils n’ignorent pas que leurs compatriotes les jugeront à la tâche et ne leur manifesteront qu’une indulgence mesurée. Cela qu’il s’agisse du recouvrement de l’intégrité du territoire, du rétablissement de la sécurité pour les populations – principalement dans les Régions du Nord et du Centre du Mali –, du retour des déplacés internes et des réfugiés. Sans oublier le retour de l’Etat dans les localités où il est encore absent afin qu’y soient organisées des élections inclusives, démocratiques et crédibles. Dans les challenges que vont relever les porte – flambeaux du CNSP, les défis sont grands, les attentes immenses, les ressources modestes. Nous leur souhaitons bonne chance.

Dr HAMADOUN TOURE, LE TEMPS DE SE RACHETER
Avec ses seize (16) années passées à la direction de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) – dont huit ans au Bureau du développement des télécommunications (BDT) et huit autres en qualité de Secrétaire général de l’Union, Hamadoun Touré, nouveau ministre de la Communication et de l’Economie numérique, a de toute évidence le profil du job. Ingénieur des télécoms, formé en ex-URSS, Hamadoun Touré possède certainement l’un des tout meilleurs carnets d’adresses dans les domaines des TIC et des télécoms, carnet qu’il va sûrement exploiter pour le plus grand profit de son pays à qui il doit tout. A-t-il d’ailleurs d’autre choix ?
Ceux qui ont suivi sa carrière s’accordent à dire que les seize longues années passées par Hamadoun Touré à l’UIT n’ont pas été profitables à hauteur de souhait ni pour le Mali, ni pour les populations maliennes. Sans être excessif, l’on peut en effet relever que rien de visible, ni de consistant dans les domaines des TIC et des télécoms n’a été réalisé ou initié en notre faveur sous le magistère onusien d’Hamadoun Touré. Celui-ci a désormais la possibilité, dans sa fonction de ministre, de se racheter et de se rendre utile à son pays et à ses concitoyens. Bonne chance donc à lui.

MOSSA AG ATTAHER, L’INDEPENDANTISTE, RENTRE DANS LES RANGS
Il y a près de huit ans, sur un média de propagande d’obédience française, un jeune homme proclamait l’indépendance de l’Etat fantomatique de l’Azawad. Ses camarades et lui, réunis dans le Mouvement de libération nationale de l’Azawad (MNLA), se sont coalisés avec des terroristes, des narco trafiquants et des djihadistes pour faire tomber l’Etat malien dans plusieurs parties de notre Septentrion et dans certaines parties des régions du Centre du Mali. Leur entreprise s’est accompagnée d’un long cortège d’exactions et d’actes d’une barbarie inouïe perpétrés aussi bien contre les forces de défense et de sécurité que contre de paisibles populations sans défense. Le Mali pansera durant de longues dizaines d’années les plaies béantes ouvertes par le MNLA, dont Mossa Ag Attaher était le porte-parole.
En déployant un très actif démarchage dans la quête d’un strapontin ministériel, Mossa signifiait qu’il a décidé de rentrer dans les rangs. Nous l’accueillons à bras ouverts comme un frère qu’il demeure en dépit de tous ses errements et nous faisons table rase de son égarement. A lui de pratiquer un mea culpa actif et de se bâtir une image différente de celle qui l’a desservi durant de longues années. Il doit se donner l’obligation d’être une référence dans son rôle de ministre de la Jeunesse et des Sports.
Mossa Ag Attaher avait déjà entamé une mue positive lors des travaux du Dialogue national inclusif (DNI), travaux au cours desquels il s’était distingué par des interventions très constructives. Aujourd’hui lui est donnée l’opportunité d’aller plus loin dans le service de la Nation. Bonne chance à lui.

DES CADRES VALEUREUX ET COMPETENTS QUI FORCENT NOTRE RESPECT
Le gouvernement Moctar Ouane regorge de personnalités dont les compétences et la rigueur morale intellectuelle ne souffrent d’aucune contestation. Au nombre de ces dernières, on peut citer Zéïni Moulaye, Mohamed Sidda Dicko, Makan Fily Dabo, les professeurs Amadou Kéita et Doulaye Konaté, Hamadoun Touré, Kadiatou Konaré. La liste n’est pas exhaustive. Dans leurs carrières professionnelles respectives, ces femmes et hommes, hauts cadres de leur état, ont fait leur preuve. Aujourd’hui, à une étape difficile de son histoire, la mère Patrie leur fait appel pour la servir. Ils n’ont pas droit à l’erreur. Bonne chance à eux tous.

ALS.

L’article Gouvernement Ouane: le CNSP s’offre les ministères des défis est apparu en premier sur Actualités, Infos, News – Journal INFO-MATIN.

Laisser un commentaire