Gouvernance : Comme Judas, le RPM renie le CNRDRE 3 ans après !

Tout le monde sait les liens d’approche et d’amitié qui existaient entre l’actuel président de la président Ibrahim Boubacar Kéita( candidat RPM aux élections présidentielles de 2013) et le CNDRE dirigé par Amadou Aya Sanogo qui a perpétré un coup de force contre Amadou Toumani Touré un 22 mars  2012. 3 ans après, Amadou Aya Sanogo est jeté en prison et renié par le RPM, actuel parti présidentiel.

En votant à 104 voix contre la poursuite de l’ancien président Amadou Toumani Touré dit ATT, les députés RPM jettent un véritable pavé dans la mare du CNRDRE !

En effet, Ils remettent en cause toutes les thèses qui ont fait le lit de la tentative d’assassinat du 22 mars contre ATT ?

Donc, le chapelet de griefs présenté à l’ORTM ce soir du 22 mars par le très tristement célèbre lieutenant Konaré ne tiennent plus débout aux yeux du RPM. Enfin !

Quand on sait qu’une éminence grise des «Tisserands» avait qualifié cette tentative d’assassinat du plus «Grand Général» de tous les temps de l’armée nationale du Mali, de «coup d’état sanitaire et salutaire», on se demande quelle mouche a donc bien pu piquer le RPM pour qu’il se dissocie des thèses du CNRDRE ?

Le RPM s’est-il pris le pied dans le tapis à l’exercice du pouvoir ?

En tous cas comme Jésus, ATT savait dans son for intérieur que quiconque, au pied du mur, réviserait ses convictions et certitudes, avant que le coq n’ait chanté 3 fois !

Comme le dit l’autre, le temps est un autre nom de Dieu !

Agmour

Le Pays

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.