Fondation Salif Kéïta : « Les albinos ne sont pas des objets de rituel »

Face à la recrudescence des agressions contre les albinos, la Fondation Salif Kéïta a décidé de monter au créneau pour dénoncer et   sensibiliser les populations sur la problématique.  C’est dans ce cadre qu’une conférence de presse a été  organisée le samedi 6 janvier 2018  au  siège de la Fondation .   

-Maliweb.net- Déjà deux cas officiels de trop dans notre pays, deux enfants atteints d’albinisme disparus, un troisième  qui a échappé de justesse à un kidnapping; cause de la tentative d’enlèvement ? selon la permanente  de la Fondation, Fatoumata Touré,  l’enfant aurait eu des échanges avec son ‘agresseur’  qui l’aurait demandé ses habits  afin qu’il puisse l’apporter à son charlatan pour avoir de la richesse.

Un fait assez nouveau au Mali  car même si les albinos souffrent de discrimination, souvent prises comme personnes démunies à cause de leur handicap. Il était  jusque là rare qu’au Mali on assiste à des cas d’enlèvement ou des crimes pour des fins rituels.

Et c’est   dans un  souci de mieux protéger, éveiller les consciences des autorités et des populations, que la Fondation Salif Kéïta, fidèle à sa mission, a animé une rencontre avec les médias en vue sensibiliser le grand public sur cette dangereuse situation.

La présidente de la Fondation Natènè Kéïta dans son intervention, a brièvement  présenté  l’albinisme, maladie génétique  affectant la pigmentation qui se   caractérise par  un déficit de production de mélanine.  Les personnes albinos sont confrontées à des problèmes de vues et d’autres sensibilités d’où l’importance pour elles de  se protéger les yeux et la peau des rayons UV du soleil .

 

Albinos lui même, l’artiste Salif Kéïta a crée en 2006, une  Fondation  qui porte son nom avec pour  mission de   soutenir et accompagner  les albinos.  C’est dans ce cadre que la fondation distribue des crèmes aux albinos du possible de sa bourse, œuvre pour la scolarisation des enfants touchés par l’albinisme  et   sensibilise également  les consciences pour une meilleure acceptation de  l’albinos dans la société.

Khadydiatou SANOGO

Laisser un commentaire