Exil politique d’ATT depuis 2012 à Dakar : Le mouvement « MR-ATT » réclame l’implication de la CEDEAO pour faciliter le retour d’ATT

Les Chefs d’Etats et de Gouvernement des pays membres de la CEDEAO ont négocié, durant la crise politique de 2012, l’exil politique à Dakar (Sénégal) du président démissionnaire de la République du Mali, Amadou Toumani Touré. A cet effet, le Mouvement « MR-ATT » lancé sur les fonds baptismaux, le samedi 23 septembre 2017, et qui existe sur les réseaux, depuis le 8 mars 2014, fait le plaidoyer auprès des autorités pour le retour de l’ancien président ATT. A la faveur d’une conférence de presse organisée, le samedi 25 novembre 2017, à la Maison de la Presse le président dudit Mouvement, Aliou M. Maïga réclame à la CEDEAO le retour d’ATT dans l’honneur et la dignité.

La rencontre a enregistré la présence du présent d’honneur dudit Mouvement, Jeamille Bittar et non moins président du parti politique MC-ATT. Dans son intervention, le président du Mouvement, Aliou M. Maïga, a rappelé que son mouvement qui a une durée de vie limitée dans le temps est apolitique et souhaite fédérer toutes les bonnes initiatives pour favoriser l’atteinte de son objectif finale qu’est le retour d’ATT. Selon lui, le Mouvement « MR-ATT » est une initiative d’envergure d’un collectif de maliens, d’associations, de partis politiques, de leaders d’opinion, de partisans et de sympathisants unis autour de l’idéal ci-dessus cité. Par ailleurs, il a remercié les Chefs d’Etats et de Gouvernement des pays membres de la CEDEAO qui ont joué un rôle prépondérant dans les négociations durant la crise politique de 2012 qui ont conduit à l’exil politique du président ATT. Pour lui, la présente conférence vise à mener, à soutenir et à encourager tout concours visant le retour au Mali, du président ATT dans l’honneur et la dignité. Il s’agit, selon lui : « d’un retour sur la terre de ses origines, un retour dans le pays auquel il a consacré sa vie entière. ». « Le MR-ATT demande respectueusement à toutes les autorités compétentes de s’investir et d’appuyer le processus enclenché pour le retour dans les meilleurs délais possibles d’un fils du pays qui s’investi tant d’années et rendu de loyaux services au Mali », a-t-il dit. Pour sa part, le président d’honneur du Mouvement, Jeamille Bittar a soutenu que ce Mouvement n’a pas d’autre prétention que le retour d’ATT et que sa formation politique est aussi résolument engagée dans ce sens. Pour lui, la situation actuelle du pays doit favoriser le retour d’ATT car il est difficile de parler de la réconciliation nationale en absence d’ATT. « La réconciliation nationale ne peut pas ou ne doit pas se passer sans ATT. Alors, notre combat est une lutte humanitaire et de justice. L’heure est à ATT de regagner la famille qui est la sienne», a-t-il conclu.

Moussa Dagnoko

 SourceLerepublicainmali

Laisser un commentaire