Education : 750 écoles fermées, les autorités annoncent « des dispositions »

À quelques jours de la rentrée des classes, la situation des écoles reste alarmante. Au moins 750 écoles sont fermées au Nord et au centre du pays et environ 2 millions d’enfants sont privés d’éducation. Toutefois, les autorités scolaires rassurent que toutes les dispositions sont prises pour la réouverture de ces écoles.

Selon les responsables scolaires, les régions de Mopti et Kidal enregistrent le taux le plus élevé des écoles fermées. À Mopti, sur les 685 écoles de l’académie d’enseignement de la ville, environ 265 étaient fermées au cours de l’année académique 2017-2018 soit un taux de 39%. Selon le directeur de l’académie régionale, environ 121 écoles sont susceptibles d’être réouvertes.

Dans le cercle de Youwarou 58 écoles étaient fermées l’année dernière. À cela, s’ajoutent aussi les infrastructures et équipements incendiés par les hommes armés. Toujours dans la région de Mopti, plus de 100 écoles sont fermées dans le cercle de Douentza. Selon le directeur du CAP, seules 11 écoles dans la commune de Hombory et 14 autres dans la Commune de Koubewel Koudia pourront reprendre les activités scolaires cette année.

Vers le nord du pays, dans la région de Tombouctou, le CAP de Niafunké compte 34 écoles fermées à ce jour. À Kidal, sur les 71 écoles que compte la région seulement une était ouverte l’an passé.

En plus de l’insécurité, les fortes pluies diluviennes ont causé d’énormes dégâts dans plusieurs endroits du pays, notamment l’effondrement de beaucoup d’habitations au Nord. La majorité des sinistrés occupent actuellement les écoles comme refuges. Néanmoins, à moins quelques jours de la rentrée scolaire 2018-2019, les autorités scolaires rassurent que « des dispositions ont été prises pour la réinstallation de ces sinistrés».
Selon le directeur académie d’enseignement de Mopti, le gouvernement a « renforcé la sécurité dans les zones de conflits en installant près de 12 nouveaux postes de sécurité » dans le centre du pays. « On a demandé également à tous les enseignants de rejoindre les postes », a-t-il ajouté.
Malgré la complexité de la situation scolaire dans ces zones, les autorités scolaires se veulent « rassurantes ». Pour cette rentrée 2018-2019, « environ 10 mille kits scolairessont offerts aux écoles des localités affectées par le gouvernement du Mali » annonce le directeur régional de l’académie de Mopti. Pour lui, « le principal problème qui se pose actuellement est le redéploiement des enseignants dans ces zones ».
Amadou Degueni est le directeur de l’académie d’enseignement de Mopti .

Source: studiotamani

Laisser un commentaire