Dr Abdou Fatha Cissé, directeur général de la Maison du Hadj : «Le 31 décembre 2020 est fixé comme date-butoir pour la fin des inscriptions au compte du hadj 2021»

Le Hadj de cette année a été annulé par les autorités saoudiennes pour cause de Covid-19. A cet effet, les autorités saoudiennes ont informé la communauté musulmane du monde que le Hadj 2020 sera limité aux seuls résidents et citoyens du Royaume d’Arabie Saoudite. Le directeur général de la Maison du Hadj, Dr. Abdou Fatha Cissé, et des représentants des agences de voyage privées du Mali, ont échangé avec la presse le mardi 7 juillet 2020 pour mieux informer les pèlerins du Mali.

ans ses propos liminaires, Dr. Abdou Fatha Cissé (le directeur général de la Maison du Hadj) a fait savoir à la presse que suite aux derniers développements liés à la maladie à Coronavirus ou Covid-19, les autorités saoudiennes ont porté à la connaissance de la communauté musulmane à travers le monde, la décision de limiter le hadj 2020 aux seuls résidents et citoyens du Royaume d’Arabie Saoudite. La principale motivation de cette décision des autorités saoudiennes est d’éviter de transformer le hadj “en nouveau foyer de propagation” de cette maladie dans les pays musulmans et au-delà, l’affluence dépassant traditionnellement les 2 ou 3 millions de fidèles sur les lieux saints de l’Islam, sans compter les Saoudiens eux-mêmes.

Ce qui signifie clairement, selon Dr. Abdou Fatha Cissé, que tous les autres musulmans, y compris les fidèles maliens dont le quota est fixé à 13 323 pèlerins potentiels, ne seront pas concernés par le Hadj 2020. Ces 13 323 pèlerins de cette année seront reconduits en 2021, soit un cumul de 26 646 pèlerins attendus. “Ce qui veut dire en clair, qu’à la campagne du hadj 2021, il y aura 13 323 places réelles pour 26 646 candidats potentiels.  Ce qui va créer un éventuel embouteillage monstre chez les pèlerins pour être éligibles au hadj 2021”, a-t-il souligné.

Les mesures de prévention de la Maison du hadj et des agences de voyages privées

Pour faire face à une éventuelle situation d’embouteillage, la Maison du hadj, en accord avec les agences de voyages privées, a pris un certain nombre de mesures. Il s’agit, entre autres, de l’ouverture d’un Guichet unique à la Maison du hadj avec une permanence pour la continuation des inscriptions et des formalités administratives afférentes au hadj (pour le moment, le guichet unique est ouvert les lundi et jeudi); le 31 décembre 2020 est fixé comme date-butoir pour la fin des inscriptions au compte du hadj 2021 pour que le Mali puisse se mettre au diapason de nombreux autres pays musulmans où la campagne du hadj en cours est bouclée 6 ou 12 mois à l’avance.

“Les avantages d’une telle politique d’anticipation sont multiples et variés en termes de formation initiale et continue des pèlerins, la formation des principaux acteurs du hadj et la signature des engagements liés au pèlerinage avec moins de contraintes ou de pression”, a-t-il dit.

Pour la 3e mesure adoptée par la Maison du hadj et les agences de voyages privées, Dr. Abdou Fatha Cissé a précisé que les pèlerins inscrits pour la campagne 2020 restent prioritaires pour l’aller-retour de la campagne 2021 du hadj. Et comme 4e mesure, les pèlerins inscrits pour le hadj 2020 qui le souhaitent seront remboursés, mais perdront leurs places de prioritaires pour le hadj 2021.

Les opportunités du  report du hadj 2020

Au nom des agences de voyages privées, Amadou Maïga (représentant de la filière privée) a remercié Dr. Abdou Fatha Cissé et ses collaborateurs qui travaillent en symbiose avec les agences de voyages privées. Il a expliqué que l’annulation du hadj 2020 est une opportunité pour les agences de voyages privées pour mieux préparer la campagne 2021 du hadj car, a-t-il souligné, les Maliens n’attendent que la dernière minute pour s’inscrire. Ce qui crée beaucoup de problèmes aux agences de voyages. Il a fait savoir que pour le hadj, le pèlerin doit être préparé psychologiquement, financièrement et surtout physiquement pour affronter les marches à pieds durant le pèlerinage.

“L’annulation du hadj 2020 est une bonne chose pour les agences de voyages privées. Elle leur permettra de se préparer pour la campagne 2021. Nous, agences de voyages privées, pensons que nous avons une occasion en or pour nous préparer. Nous invitons les pèlerins à prendre des dispositions pour s’inscrire à temps car nous devons sortir de l’amateurisme pour la professionnalisation du pèlerinage. L’objectif des agences de voyages privées est de finir les préparations du hadj 2021 avec une avance de 6 mois”, a-t-il indiqué.

Ousmane Kouma a prêché que le report du pèlerinage 2020 est un fait de Dieu que tous les pèlerins acceptent avec philosophie et se préparent pour la campagne 2021. Et Mme Cissé Fadimata Kouyaté de remercier le directeur général de la Maison du hadj qui a toujours travaillé de concert avec les agences de voyages privées pour la bonne organisation des pèlerinages.

                             Siaka DOUMBIA

Source: Aujourd’hui-Mali

Laisser un commentaire