Dialogue et respect des principes démocratiques : Deux fondamentaux pour surmonter les crispations sociopolitiques

Le dialogue et le respect des principes démocratiques sont les voies par excellence de sortie de crise sociopolitique que traverse notre pays.

En mission de bons offices dans la capitale bamakoise la semaine dernière,  la délégation dépêchée par les Chefs d’État et de Gouvernement de la CEDEAO, conduite par l’ancien Président de la République Fédérale du Nigéria, Goodluck Jonathan, a rencontré le jeudi 16 juillet à la Primature, le Docteur Boubou Cissé. C’était en présence de plusieurs Secrétaires généraux de départements ministériels et des membres de son Cabinet du Premier ministre.

Les échanges entre les deux parties ont porté sur les voies et moyens pour rendre irréversible la sortie de crise. A cet égard, la délégation de la CEDEAO a réitéré l’engagement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à accompagner les Maliens, en terme de facilitation, en vue de la résolution de la crise socio-politique qui affecte le pays.

Selon la délégation de l’organisation sous-régionale, le dialogue et le respect des principes démocratiques sont essentiels pour surmonter les crispations sociopolitiques que traverse le Mali. Elle n’a manqué d’exprimer la préoccupation de la CEDEAO face aux violences et les conséquences dramatiques qu’elles ont engendrées, à la suite de la manifestation du 10 juillet dernier. Avant de saluer la décision du Gouvernement de mener les investigations subséquentes.

Le médiateur Goodluck Jonathan et sa délégation s’est dit encouragée par les convergences de vue constatées et le bon état d’esprit des acteurs. Ce qui démontre que la solution est à la portée des Maliens.

Le Premier ministre a mis l’accent sur les mesures récentes initiées par le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, notamment ses offres politiques de dialogue, de rassemblement national, de renforcement de la paix sociale et de la cohésion sociale, en application des recommandations de la CEDEAO pour la résolution de la crise, dans le respect de nos textes.

Le Dr Boubou Cissé a, en outre, rassuré ses interlocuteurs de la volonté de l’Etat de faire la lumière sur les événements tragiques, y compris les pertes en vies humaines, dans un esprit de responsabilité et de transparence.

Par ailleurs, le PM a réaffirmé la disponibilité du Gouvernement au dialogue avec le M5-RFP dans le respect des prérogatives du Chef de l’Etat.

Au terme d’un marathon diplomatique de quatre jours, la visite s’est achevée le samedi 19 par un point de presse au cours duquel le Président Goodluck Jonathan a délivré le contenu des recommandations de la CEDEAO pour une sortie de crise consensuelle.

Dans un communiqué de la Présidence, le Chef de l’Etat, IBK, a, de son côté, réaffirmé « sa totale disponibilité à tout mettre en œuvre pour un apaisement rapide de la situation. Il a réitéré sa confiance en la mission de l’organisation sous régionale, non sans insister sur l’urgence pour le Mali de mettre en place un gouvernement qu’il continue de souhaiter consensuel pour s’attaquer aux nombreux défis du pays ».

Cyril Adohoun

L’Observatoire

Laisser un commentaire