Diakaridia Diakité, Hamady Sangaré, Baba Nadio, Ibrahim Kébé : Des candidats malheureux qui impressionnent par leur sens élevé de patriotisme !

Préalablement sur une courbe ascendante, mais finalement tombés à la porte de l’Assemblée Nationale, selon les résultats définitifs donnés par la Cour Constitutionnelle, des candidats dotés du sens élevé de patriotisme, au moment où leurs militants étaient prêts à se lancer dans des contestations rudes, sont sortis de leur silence pour naturellement désapprouver les résultats, mais  appeler les siens à la retenue et au respect du droit.  Il s’agit respectivement, de Diakaridia Diakité, le porte étendard du parti Yelema en CI, d’Hamady Sangaré alias ‘’ Zé la solution’’, candidat UDD en CIV, Baba Nadio de l’Adema en CV et Ibrahim Kébé du Parena à Kati.  Lisez leurs réactions !

Dur, vraiment dur de perdre une élection. Et ce surtout, lorsque dès la clôture du scrutin, les différents résultats, notamment les résultats provisoires du ministère de l’Administration Territoriale plaidaient à sa faveur. Ils sont nombreux ces candidats qui étaient sur une courbe ascendante. D’ailleurs, sur le point de faire la fête avec leurs militants et sympathisants. Cela jusqu’au moment où les résultats définitifs des neufs sages (avec des lunettes différentes) de la Cour Constitutionnelle sont venus changer la donne et écourter la fête. Malgré le poids du choc, la vigueur de la surprise désagréable, certains candidats ne sont pas restés dans un silence de cimetière, ils ont vite fait des réactions pour cultiver l’esprit démocratique et le respect des règles de droit à leurs militants. Au nombre de ceux-ci, les observateurs de la scène politique nationale ont retenu entre autres noms : Diakaridia Diakité de la CI, Hamady Sangaré de la C IV, Baba Nadio de la CV et Ibrahim Kébé de Kati. Lisez leurs déclarations.

Diakaridia Diakité , candidat YELEMA, CI : « restons sereins et sauvegardons la République »

« La Cour Constitutionnelle a choisie de donner la victoire au RPM ADEMA, partis au pouvoir avec la plus belle manière, en annulant les centres de vote ou nous avons gagné avec des milliers de voix d’écart ( Doumazana, Fadjiguila et Sikoro)

Je suis Républicain et je suis Démocrate,

On s’en remet à dieu le tout puissant.

Population de la Commune I, particulièrement les Jeunes, restons sereins et sauvegardons la République.

Que dieu sauve le MALI ».

 

Hamady Sangaré alias ‘’ Zé’’ , candidat UDD en CIV: « En bon républicain, j’accepte cette défaite… »

« Nous venons de finir une campagne exaltante et passionnante. Elle a parfois été empreinte de violences verbales et même, physiques. Tout cela doit rester derrière nous à présent. La cour constitutionnelle a rendu son verdict et il ne me sied pas de le redire. En bon républicain, j’accepte cette défaite qui ne se justifie pourtant pas. Je remercie et félicite tous mes soutiens pour ce travail remarquable et sans bavure. Nous allons continuer à cheminer ensemble pour le bien de notre commune et de la nation toute entière. Je réitère ma confiance à tous les partis qui nous ont ralliés et leur sais gré des efforts réels fournis sur le terrain. Helas, certaines victoires ont des relents amers…! Nous venons à présent de tourner une autre page de la vie politique de notre pays avec son lot de tumultes et d’incompréhensions. Ze passe à autre chose et se gratifie déjà de ses prouesses dans un milieu nouveau où la malhonnêteté le dispute à l’injustice. Merci à tous et à toutes de l’intérieur comme de l’extérieur du pays. Ze la solution…..!!! »

Baba Nadio, candidat ADP-Maliba, CV : « Ce n’était pas mon tour, Dieu a donné à celui qui était au tour »

« Nous sommes des légalistes, nous sommes des républicains. Nous respectons et nous respecterons le droit de ce pays. La commune V c’est nous. Personnellement, je suis là, il y a plus de 40ans. Tout ce que j’ai investi c’est en CV. C’est à cout de milliards.  On n’a aucun intérêt à ce que cette commune soit en feu et dans le sang. Nous sommes des constructeurs de ce pays.  Nous allons construire la CV par notre sang, par notre chaire et par notre moyen. Nous nous mettons à la disposition de l’Etat et la disposition du droit. Mais, surtout nous nous mettons à la disposition de Dieu. Ce qui s’est passé hier, certains peuvent penser que c’est de leur faute ou bien que c’est eux. Pour ma part, je sais que c’est Dieu. C’était mon tour, Dieu a donné à celui qui était au tour ».

Ibrahim Kébé, candidat PARENA, Kati : « Le combat est rude mais la lutte continue »

« Malgré cette défaite par tricherie, notre combat pour la démocratie a été une belle aventure, grâce à vous tous qui y avez cru et jeté toutes votre forces. La campagne fut riche de belles rencontres et d’échanges fructueux qui ne font que renforcer mes convictions en un Mali libre et souverain, en un malien digne qui ne mérite pas la misère et la souffrance dans laquelle on l’enfonce, au nom de la cupidité sans limite de quelques-uns.

Du fond du cœur, je souhaite adresser mes plus sincères remerciements aux 53 769 électeurs de Kati (50, 81%) qui nous ont accordé leur confiance le 19 avril dernier. C’est ce chiffre que je retiendrai et que le peuple retiendra, car c’est celui qui reflète la réalité du terrain et des urnes. Le combat est rude mais la lutte continue pour redonner aux Maliens leur dignité et rétablir la souveraineté du Mali.  Pour ma part, soyez assurés que je m’emploierai avec énergie à continuer mon combat pour défendre le Mali et les maliens… »

Par Moïse Keïta

Laisser un commentaire