DEUXIÈME LETTRE OUVERTE DE EL HADJ MOHAMED BAMBA AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE IBRAHIM BOUBACAR KÉITA

Que la Paix de Dieu soit sur vous et sur le grand Peuple de l’Afrique

Chers compatriotes, autorités coutumières et religieuses, sous vos respects

Monsieur le Président

Suite à ma lettre ouverte du mois de mai passé, je m’adresse encore à vous en tant qu’ancien camarade politique et chef de famille qui vous a tout donné dans le moment historique de votre vie.

Monsieur le Président

Je viens auprès de votre haute personnalité vous demander mon droit social et humain, car je n’ai jamais demandé mon droit politique.

Je suis le jeune candidat qui a abandonné sa candidature à votre profit, par votre demande. Rappelez-vous, vous m’aviez dit ceci : « Accepte au nom du bon Dieu et sache que tu pourras avoir le double de ton âge, mais pas moi et c’est ma dernière chance. »

Monsieur le Président, une promesse est une dette.(Layidu fait partie de nos valeurs traditionnelles).

C’est notre tradition qui nous demande qu’en cas de conflit entre deux personnes de s’adresser aux notables et aux religieux pour avoir un terrain d’entente en tout respect (Sigui Ka fo ye damu ye)

Monsieur le Président

En 2013, j’ai tout investi dans votre campagne présidentielle. Mais j’ai tout perdu à cause de vos promesses non tenues. J’ai fait plus de deux (2) ans sans ma famille et j’ai failli perdre la raison.En 2014, par déception, j’ai failli perdre ma vie à cause d’une crise cardiaque.

Dieu merci, j’ai pu surmonter toutes ces difficultés grâce à ma foi en Dieu, mais aussi grâce aux personnes de bonne volonté.

Monsieur le Président, vu quej’ai renoncé à ma candidature à votre profit, j’ai financé ma part de votre campagne à mes propres frais. Je n’ai jamais utilisé un (1) franc de la Direction de campagne. Je n’ai jamais utilisé les moyens de transport de la direction de campagne sauf le jour où j’ai partagé le Wagon présidentiel avec vous de Bamako à Kati et Dio Gare, à votre demande.

Vous avez utilisé mon image.Car j’ai toujours été aux côtés de vous dans vos grandes apparitions médiatiques (la télé).

Monsieur le Président

J’ai mis tout mon temps à votre service durant cette période-là. Mais depuis 7 ans, vous nem’avez même pas accordé 30 secondes de votre temps.

Monsieur le Président

J’ai mobilisé des hommes et des femmes de l’intérieur comme de la diaspora pour vous et pour le Mali. Pourtant je ne vous ai jamais demandé de poste ni d’aide ou de soutien.

Monsieur le Président

J’ai respecté mes engagements, mais vous, vous avez manquéaux vôtres. Vos engagements n’ont jamais été respectés.En conséquence,je demande solennellement à être remboursé, mis dans mon droit social et humain (morale, matériel et financier).

Dédommagement politique

Monsieur le Président

Nous avons cru en vous et à votre détermination. Nous avons cru au slogan de campagne : « Pour le bonheur des Maliens et pour l’honneur du Mali. »

Monsieur le Président

Vous m’aviez demandé de renoncer à ma candidature à cause du Bon Dieu.Car je pourrais avoir le double de mon âge, mais pas vous. Aujourd’hui je vous formule la même demande : « Remboursez-moi à cause du Bon Dieu ».

Monsieur le Président

Je réclame aujourd’hui mon droit social et humain, car je n’ai jamais demandé mon droit politique.

Monsieur le Président

Rappelez-vous de l’Islam. Le Prophète PSL a dit : « Le fort n’est pas celui qui terrasse les gens dans la lutte, mais le fort est celui qui reste maitre de lui-même dans ses moments de colère. »

Sincérité

Monsieur le Président,

« Je ne suis pas un leader amoureux de l’argent, mais de la justice. Je ne suis pas un amoureux de la publicité, mais de l’humanité. »

Intégrité

Monsieur le Président

La Recherche de la vérité est difficile et l’exprimer est un risque à prendre.Malgré tout, j’ai fait le choix de vivre ma vie, de ne chercher et de ne défendre que cette vérité.

Conseil d’un sage

Monsieur le Président

« Qui sème la misère récolte la colère. »

« Qui sème la colère récolte la révolte ».

Devoir de reconnaissance

Respect et Honneur à mon Président et camarade politique le Professeur Mamadou Kassa Traoré

Un grand merci et de reconnaissance à mon frère, Monsieur le Ministre Moustapha Ben Barkha

En tant que patriote et réaliste, je prie pour la stabilité du pays.

S.E.M Bamba

Consultant en Communication et multimédia

Stratège au développement économique, social culturel, éducative et sécuritaire.

 Mali Den

SOURCE: LE PAYS

Laisser un commentaire