Des attaques meurtrières au Centre : Plus de 40 civils et militaires tués par les terroristes

Au Mali, les populations civiles du centre et les militaires ont payé un lourd tribut  il y deux jours  suite à une double attaque  perpétrée par les hommes lourdement armés contre trois villages du cercle de Bankass et une embuscade  tendue contre l’armée.

 Maliweb.net – Le 2 juillet dernier,  c’est  environ 34 civils  qui ont été tués par les terroristes dans les villages de  Bouari, Djimdo, Pangadou et Dialakanda dans le cercle de Bankass.

Des témoins affirment que les terroristes qui ont commis cette forfaiture  sont  arrivés  de la frontière du Burkina Faso,  à bord des pick-up,  des motos tricycles et des engins à deux roues  dans la soirée du 1er juillet 2020. Simultanément,  ils ont commis  des massacres dans ces quatre  villages dogons du cercle de Bankass.

Alertée, une patrouille  de l’armée a été   dépêchée sur les lieux des  attaques meurtrières. La Direction de l’information et des relations publiques de l’armée informe que cette équipe de secours est tombée dans une embuscade dans la nuit,  du 02 juillet 2020, aux environs de 20 heures à l’entrée du village de Gouari. A en croire aux services de l’information des FAMAs, cet accrochage avec les terroristes, qui certainement avaient minutieusement préparé leur forfaiture, a fait 7 morts, 02 blessés, 03 portés disparus et 04 VHL brûlés côté armée malienne.

« Ce détachement  a été pris à partie à l’entrée du village de Gouari par des individus armés à bord de trois (03) véhicules et sur une quarantaine de motos », a écrit l’armée sur sa page facebook. Le mois dernier, une patrouille de l’armée malienne a été victime d’une embuscade des forces obscurantistes dans ce même centre du Mali, notamment à Diabaly, faisant également  plus d’une vingtaine de morts et de nombreux dégâts matériels.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Laisser un commentaire