DEMISSION DES MEMBRES DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE : Le M5-RFP n’entend pas baisser la garde

Cour Constitutionnelle du Mali

Avant-hier lundi 22 juin 2020, les responsables du M5-RFP ont animé un point de presse au siège de la Cmas pour féliciter les militants pour leur mobilisation le 19 juin et leur rassurer du maintien du cap de l’exigence de la démission du président IBK et de son régime. 

« Ne vous laissez pas distraire par les démissions des uns et des autres, ne vous laissez pas distraire par les rumeurs », a déclaré Cheick Oumar Sissoko face à la presse après avoir félicité et remercié les militants pour leur sortie massive, vendredi dernier.

Selon M. Sissoko, le 19 juin, le peuple malien a montré au monde des valeurs de tolérance et de respect. Cela prouve que « nous sommes un grand pays ». Cheick Oumar Sissoko d’estimer que « nous l’en serons beaucoup plus quand les temps vont changer. C’est-à-dire quand le président IBK et son régime vont rendre le tablier ».

M. Sissoko rassure que le M5 n’a pas changé d’objectif. « Nous n’avons pas changé d’un iota. Nous maintenons le cap de l’exigence de la démission du président IBK et de son régime », insiste-t-il. A cet effet, il demande aux militants de rester mobilisés. Et d’attendre les propositions des responsables pour l’étape suivante. Mais quel que soit le jour de cette étape-là, retenez ceci : « Notre exigence demeure la démission d’IBK et de son régime. Ne vous laissez pas distraire par les démissions des uns et des autres, ne vous laissez pas distraire par les rumeurs », indique-t-il.

Son successeur, Choguel Kokalla Maïga de rappeler les exigences originelles du M5. « Après la manifestation du 19 juin, nos exigences originelles restent maintenues. La haute direction du M5, le comité stratégique a décidé de vous dire de ne pas baisser la garde, de ne pas prêter attention à ceux qui travaillent à démobiliser, de vous dire d’entretenir la flamme de l’espoir », précise-t-il.

A en croire Choguel Maïga, le M5 est en train de travailler sur comment intensifier la lutte, élargir la barre de la contestation, l’approfondir et comment la densifier sur l’ensemble du territoire national. Et le comité stratégique du M5 RFP dira dans l’avenir quel est son plan d’action pour atteindre l’objectif fixé, a affirmé M. Maïga.

Selon lui, il est important que nous gardions espoir parce que la finalité de cette lutte est de redonner espoir au peuple malien. Aussi, poursuit-il, c’est de lui donner confiance, lui rendre sa dignité et son honneur pour refonder l’Etat malien.

Ces changements, rappelle M. Maïga, ne sont pas des changements cosmétiques. Ce sont des changements et des transformations en profondeur pour donner une nouvelle espérance aux Maliens. Pour que nous ayons un nouveau départ, un nouveau contrat politique, un nouveau contrat social, un nouveau contrat de confiance entre le peuple malien dans toutes ses composantes, ajoute-t-il. Pour M. Maïga, cette lutte mérite de la patience, de la persévérance, de la suite dans les idées et dans les faits.

Pour conclure, Choguel Maïga a rappelé à nouveau aux militants de rester mobilisés et d’attendre le mot d’ordre de la direction du M5, afin que la lutte aboutisse dans les meilleurs délais, avec moins de dégâts possibles.

Oumar SANOGO

Source: ledemocratre Mali

Laisser un commentaire