Délégué général à la paix et à la sécurité de l’Uemoa : Le ministre Raky Talla met fin aux rumeurs sur la prorogation de l’âge de la retraite “Aucune dérogation ne sera accordée. Tous les fonctionnaires admis à la retraite partiront à partir du 31 décembr

Le ministre du Travail et de la Fonction Publique, Mme Diarra Raky Talla, est très catégorique concernant l’âge limite du départ à la retraite des fonctionnaires de l’Etat. Pour elle, aucune dérogation ne sera accordée. C’est dire que beaucoup de hauts cadres dont l’actuel directeur général des Douanes, Modibo Kane Kéïta, vont désormais décrocher à partir du 1er janvier 2017.

Dans le cadre d’un entretien qu’elle nous a accordé, le ministre du Travail et de la Fonction Publique, Mme Diarra Raky Talla, vient mettre fin aux rumeurs concernant une probable prorogation de l’âge de la retraite des fonctionnaires de l’Etat. Selon elle, cette question n’est pas à l’ordre du jour. Ainsi, ils sont plus de 1 000 agents, toutes catégories confondues, qui doivent faire valoir leurs droits à la retraite à compter du 1er janvier 2017. “Tous ces fonctionnaires iront à la retraite à compter de cette date. Il s’agit bien de tous les agents. Il n’y a même pas de doute pour cela puisqu’aucune dérogation ne sera accordée. C’est pour vous dire que c’est un faux débat que les gens entretiennent en ville” nous a confié Mme le ministre Raky Talla, très sereine.

Le département du Travail et de la Fonction publique a fait une circulaire depuis le 14 septembre dernier, adressée aux différents membres du gouvernement, pour leur rappeler que “les dispositions législatives en vigueur concernant l’admission à la retraite fixent la limite d’âge respectivement à 55, 58, 59 ou 62 ans, selon que la dernière catégorie d’appartenance du fonctionnaire est la catégorie A, B1, B2 ou A et 58 ans pour les contractuels. Durant les trois derniers mois de leur carrière, les fonctionnaires admis à la retraite pour limite d’âge bénéficient d’un congé d’expectative d’admission à la retraite. Ce congé englobe le congé annuel afférent à la dernière année de service”. Voilà ce qui est très clair. C’est dire que plusieurs hauts cadres de l’Administration doivent désormais décrocher.

Il est nécessaire de rappeler qu’une lettre d’avertissement a été adressée à tous les gestionnaires des ressources humaines.  Cela après que la Direction nationale de la Fonction publique et du personnel a dévoilé la liste des fonctionnaires et contractuels qui seront admis à faire valoir leurs droits à la retraite à compter du 1er janvier 2017, après des décennies de loyaux services rendus à la nation malienne. Ils sont plus de 1 300 agents et cadres repartis dans plusieurs catégories et dont la plupart sont nés à partir de l’année 1954. Il s’agit des catégories A, B1, B2, C ainsi que des contractuels.

Dans la catégorie A, ils sont au nombre de 627, parmi lesquels figurent plusieurs personnalités dont deux ministres en fonction. Il s’agit du ministre de l’Agriculture, Kassoum Denon du corps des ingénieurs de l’Agriculture et du Génie civil (il est né le 1er janvier 1954) et du ministre en charge de la Santé et de l’Hygiène Publique, Marie Madeleine Togo, du corps des médecins-pharmaciens et odontostomatologues (née le 1er janvier 1954).

Autre personnalité concernée, l’ancien ministre de la Défense, Soumèylou Boubèye Maïga, qui vient d’être nommé, il y a quelques semaines seulement, ministre Secrétaire général de la Présidence de la République par le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta. Ce grand commis de l’Etat est né le 8 juin 1954. Ce journaliste chevronné  se trouve avec cinq autres agents dans le corps des ingénieurs de l’Information dont l’ancien directeur général adjoint de l’Amap, Gaoussou Traoré.

Au niveau de la Direction générale des Douanes, ils sont au nombre de 46 à faire valoir leurs droits à la retraite dont 27 inspecteurs, 14 contrôleurs (B1), 2 contrôleurs (B2) et 3 agents de constatation. Plusieurs cadres figurent dans la liste des inspecteurs des Douanes dont l’actuel directeur général Modibo Kane Kéïta et l’ex-directeur général Moumouni Dembélé. Sans oublier plusieurs directeurs régionaux des douanes: Baba Kida (directeur régional du district de Bamako) Mamadou Ba (directeur régional de Ségou) Bouille Diallo (directeur régional de Sikasso) Mamadou Koité (directeur régional de Mopti).

Les autres agents et cadres sont : Bréhima Minamba Traoré, Tidiane M’Bo, Safi Togola, Zoumana Bagayoko, Boubacar Baou Diop, Salimata Coulibaly, Meyan Mariam Diarra, Modibo Nama Koné, Ibrahim Coulibaly, Nafissatou Tambadou, Aïssata Dioro Cissé, Minata Diawara, Fousseyni Diarra, N’Famissa Koné, Isabelle Togo, Hassane Allaye Bocoum, Fousseyni Traoré, Souleymane Cissé, Oumou Cissé, Haby Kéïta, Zoumana Cissé….

A.B. HAÏDARA

Source: Aujourd’hui-Mali

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.