DDR dans la région de Mopti : 5 000 combattants, 800 armes de guerre, 2 fusils de chasse et 2 grenades enregistrés

Pour impulser le processus de DDR, dont la pierre angulaire est le cantonnement, SBM devrait coller au nouveau chronogramme signé par les Parties

Le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) a pu démarrer dans la région de Mopti. Il a pour but d’inviter les groupes armés du centre à déposer leurs armes obtenues de façon illégale pour qu’enfin la paix puisse régner et qu’ils soient eux-mêmes pris en compte par le DDR. Déjà, 5 mille combattants ont pu être enregistrés.

Quant aux armes, plus de 800 armes de guerre, 2 fusils de chasse et armes traditionnelles et 2 grenades ont été récupérés aux dires de Oumar Dicko, coordinateur du processus DDR. À s’en tenir à ses dires, le camp de Safroulaye, Mopti, servira à abriter les éléments enregistrés.

Le processus se poursuit et concernera tous ceux qui ont la volonté de déposer les armes. Pour ceux qui n’ont pas cette volonté, le coordinateur les met en garde que des mesures seront prises contre eux.

Rappelons que ce processus qui a commencé depuis le 24 décembre dernier dans cette région est une initiative du gouvernement afin de stopper la montée en puissance de la violence dite intercommunautaire dans le centre du pays. Son but reste le désarmement de toutes les milices.

Le chameau introuvable sur le marché de Tessit

L’insécurité impacte énormément sur des activités économiques à Tessit notamment au sein de la population des éleveurs qui croupisse sous le poids de l’interdiction d’entrer des chameaux par l’Algérie et la Mauritanie. Cette situation fait que cet animal tant prisé dans cette commune est pratiquement introuvable sur le marché cette année.

Les vendeurs, les acheteurs aussi bien que les éleveurs n’ont plus de mot à dire face à cette situation.

La Rédaction

SourceLe Pays

Laisser un commentaire