Cuba: Raul Castro, un départ et des questions pour la population

Cuba

Ce mercredi 18 avril, les 605 nouveaux députés cubains, élus lors des dernières élections législatives, vont tenir leur première séance plénière. Une séance, une fois n’est pas coutume, qui se tiendra dans le Palais des conventions de Miramar, un quartier éloigné du centre-ville de La Havane. Ces nouveaux députés vont choisir les 31 membres du Conseil d’Etat et choisiront ensuite l’un de ses représentants comme nouveau président du Conseil des ministres et du Conseil d’Etat. Un poste qui était entre les mains de la famille Castro depuis des dizaines d’années. C’est donc un changement historique qui se profile. Un changement qui divise et qui soulève des inquiétudes au sein de la population cubaine.

Raul Castro avait annoncé qu’il démissionnerait de la présidence lors de cette session de l’Assemblée. Cela fait plusieurs mois que la date du 19 avril a été choisie pour révéler le nom de son successeur : c’est le 57e anniversaire de la victoire de la Baie des Cochons, une bataille contre les forces anticastristes soutenues par les Etats-Unis en 1961.

Un symbole qui veut montrer la résistance face à ce que le régime cubain appelle l’impérialisme américain, malgré le début de normalisation entamée avec Barack Obama, des espoirs douchés par Donald Trump.

Une page de l’histoire de l’île va se tourner

Les travaux de la nouvelle Assemblée nationale cubaine se déroulent à huis clos. Après les élections législatives en mars, les députés de la nouvelle Assemblée doivent d’abord élire leurs cadres, puis les 31 membres du Conseil d’Etat et son président qui succèdera à Raul Castro.

Source: rfi

Laisser un commentaire