Crise sociopolitique : Une marche de tous les risques du M5-RFP ce vendredi

Le mouvement du 5 juin compte faire sa troisième sortie aujourd’hui vendredi et cela sur toute l’étendue du territoire national pour continuer à réclamer la bonne gouvernance par le régime IBK.

Cette déclaration a été faite lors de sa conférence de presse le mercredi dernier en présence de presque tous les responsables du Mouvement 5 juin.

Le Mali travers une de ses plus grave crise sociopolitique dans son histoire avec la création surtout du mouvement 5 juin associé avec d’autre plateforme composée des partis politiques.

A cet effet, après deux manifestations du 05 et 19 juin 2020 dernier qui a mobilisé des milliers de centaine au boulevard de l’indépendance, les organisateurs comptent sortir ce vendredi pour une troisième fois. Cette manifestation est inscrite dans le dynamique de la revendication de Imam Mamoud Dicko et alliées.

Pour sortir le Mali dans cette crise multidimensionnelle, un mémorandum avait été élaboré par le mouvement et remis au Chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita.

A la date d’aujourd’hui, pour résoudre définitivement le problème, Imam Mahamoud Dicko et allié ont formulé une feuille de route. Il s’agit, selon eux, de la dissolution de l’assemblée nationale, la dissolution de la cour constitutionnelle et la nomination d’un premier ministre avec plein pouvoir proposé par le mouvement. Sans l’application de ces différentes propositions, le mouvement 5 juin ne compte pas abandonner sa lutte pacifique et démocratique. Pour les organisateurs, la manifestation de ce vendredi sera observée sur l’ensemble du territoire national de notre pays.

A la différence des autres manifestations, les organisateurs demandent cette fois-ci la désobéissance civile.

Cette manifestation est alors considérée comme une manifestation de tous les risques. Car en cas d’une répression, notre pays risque de tomber dans une autre crise que personne ne souhaite aujourd’hui.

Sery Diarra

Source: La Priorité

Laisser un commentaire