CRISE SOCIOPOLITIQUE: TIÉBILÉ DRAMÉ RASE LES MURS !

Tiebilé Dramé Tiebilé Drame président Parena

Face à la crise sociopolitique que traverse le Mali, le président du Parena, Tiébilé Dramé, qui n’a presque jamais raté les débats sur les grands dossiers brûlants du Mali, semble avoir pris l’option du silence aujourd’hui. Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale dans le gouvernement démissionnaire de Boubou Cissé, l’ancien porte-parole de l’opposition et très hostile envers le régime IBK s’est effacé complètement du débat politique.

On ne le voit ni avec la majorité présidentielle ni avec l’opposition extraparlementaire dirigée par l’imam Mahmoud Dicko. Il donne l’impression d’un homme politiquement grillé et esseulé.
Visiblement, Tiébilé Dramé semble être pris dans un gros tourbillon politique qui le noie à petit feu. Il paye, aujourd’hui, le prix fort de son statut de caméléon politique qui change, en plein jour, de couleur au gré de ses intérêts personnels. Pour preuve, il lui est défendu de prendre part au débat politique actuel suscité par le M5-RFP, au risque de se faire ridiculiser sur la place publique. Et cela, pour avoir été à la fois avocat d’Israël et de la Palestine. Les Maliens l’ont vu manger le repas dans lequel il a craché hier, en sautant sur le fauteuil de ministre des Affaires étrangères à lui proposé dans le cadre de l’Accord politique de gouvernance. Pourtant, tout le monde se rappelle encore qu’il a passé tout son temps à traiter ce régime de tous les noms d’oiseaux. Et il l’a fait moins de dix mois après avoir farouchement battu campagne contre le président IBK. C’est ce même homme qui est aujourd’hui réduit au silence. Car, n’inspirant plus la confiance de personne.


Selon nos sources, le ministre Dramé n’a aucune crédibilité auprès des partis de la majorité qui ne lui consultent sur aucune question sérieuse. Il est vu comme un intrus, dangereux et inconstant, qui peut retourner la veste à la première odeur de ses intérêts personnels.
Tout porte à croire aujourd’hui que la seule évocation de son nom suscite la colère chez les opposants au régime IBK qui l’attendent de pieds fermes pour lui rappeler son acte que certains qualifient de « trahison ».
D’ailleurs, de plusieurs sources proches des opposants au régime, il nous revient que certains de ses anciens collaborateurs de l’opposition sont en train de supplier le Ciel afin qu’il ne soit pas reconduit dans le prochain gouvernement d’union nationale. Ce, afin qu’il paie fort pour son acte de trahison.


A en croire l’un de ses anciens collaborateurs de l’équipe de campagne de Soumaïla Cissé en 2018, Tiébilé Dramé a sans doute envie de parler maintenant. « Mais, il ne peut pas, au risque de se ridiculiser. Et puis, il n’aura personne en face de lui pour l’écouter. Il est obligé d’assister en observateur aux débats actuels, sans avoir son mot à dire. Et c’est comme ça que ça se termine toujours à chaque fois que l’on manque de cohérence dans sa lutte politique. Il mérite bien son sort », analyse notre interlocuteur.
Moussa Koné

Source : la lettre du peuple 
Laisser un commentaire