Crise socio-politique : « le climat risque d’être plus tendu » au Mali, selon des observateurs

Dans son discours adressé à la nation, le Président de la république a appelé ce jeudi dans la nuit les membres du M5 à se « ressaisir ». Un discours que le mouvement du 5 juin a jugé décevant. Ces responsables ont décidé donc de maintenir leur manifestation de ce vendredi 10 juillet 2020. Face à cette situation, le « climat social risque d’être plus tendu dans les jours à venir » regrettent de observateurs.

La Cour constitutionnelle sera remembrée et mise en fonction le plus rapidement possible, a déclaré le Président de la République. Ibrahim Boubacar Keïta a reconnu dans son discours que « l’arbitrage du dernier scrutin par la Cour a posé problème et continue à poser problème ». Concernant la demande de dissolution de l’assemblée nationale faite par le M5IBK compte sur les solutions trouvées par la nouvelle Cour reconstituée pour résoudre cette question.

Face aux autres défis auxquels le pays fait face, le Président IBK a aussi évoqué la nécessité de concevoir et de proposer un Accord Politique de Rassemblement National qui sera mis en œuvre jusqu’en 2023. Ibrahim Boubacar Keïta a donc invité les membres du M5 « à se ressaisir » et continuer les échanges avec la majorité pour dénouer la crise.

De leur coté, les responsables du M5 affirment que ce discours du chef de l’État est une « déception totale ». Ces derniers haussent encore le ton et maintiennent leur manifestation de ce vendredi 10 juillet pour exiger le départ du Président IBK.

Certains observateurs estiment que le contenu du discours du président Ibrahim Boubacar Keita va plutôt « irriter » ses détracteurs. Selon eux, le président a fait des propositions difficiles à concrétiser surtout pour les 3 dernières années de son mandat. Pour Diachari Poudiougo, professeur à l’université de Bamako, le « climat social risque d’être plus tendu dans les jours à venir ».

STUDIO TAMANI

Laisser un commentaire