Crise malienne : Comment Soumeylou compte stabiliser le Nord

la CMA processus électoral plan de sécurisation Premier ministre du Mali

Le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, sait que le temps lui est compté. C’est pourquoi, il ne va pas s’embourber dans la crise du Nord et fait alors de la résolution de la crise du Centre du Mali sa “priorité absolue”.

Selon la presse hexagonale, apprécié des Français, il a été nommé à son poste pour stabiliser le pays et apparaît donc comme la dernière carte du président avant la présidentielle annoncé pour le mois de juillet prochain.

“Il faut lutter contre les groupes terroristes et en même temps engager une série d’actions urgentes pour rétablir la confiance en l’Etat des habitants du Centre”, a détaillé Soumeylou Boubèye Maïga au Figaro.

“Nous allons déployer très prochainement un volume important de forces militaires et sécuritaires sur une vingtaine de postes fixes dans des agglomérations. Elles seront jumelées avec des patrouilles et des opérations de nettoyage. En parallèle, des services publics vont être installés pour répondre aux besoins d’éducation, de santé, de sécurité alimentaire, de justice et de droits de l’Homme. Nous prévoyons aussi des mesures d’apaisement pour recréer un lien de confiance. Nous devons gagner le cœur et l’esprit des populations”.

SBM rappelle enfin que “Koufa profite de tensions séculaires”. “Il prospère sur le recul de l’Etat”, juge l’ancien directeur général de la sécurité d’Etat sous le mandat du président Alpha Oumar Konaré. En homme averti, l’ancien ministre d’ATT sait qu’il est au  grand tournant de sa carrière et comprend que son sort n’est plus lié à celui d’IBK dont les proches sont loin de l’adouber.

Laisser un commentaire