CORPS COVID-19 ENLEVE A LA MORGUE DE L’HOPITAL DU MALI : Plus de peur que de mal

Le dimanche 26 avril dernier, un agent de la morgue de l’Hôpital du Mali a remis par inadvertance le corps d’une personne décédée du coronavirus à une famille qui n’en était pas propriétaire. Selon l’administration de l’Hôpital du Mali, cette erreur est survenue suite à une mauvaise lecture du bon numéro. Le responsable de la morgue s’est trompé des chiffres 6 et 9 au moment du retrait du corps.

Contrairement aux rumeurs qui circulent, l’administration de l’Hôpital du Mali rassure que “toutes les précautions sanitaires nécessaires pour le retrait des corps des personnes mortes du Covid-19 avaient déjà été prises par l’hôpital : le corps enduit de formol et mis dans un sac mortuaire”. Informé de l’absence du corps de la personne morte du coronavirus, le directeur général de l’Hôpital du Mali, Ousmane Attaher Dicko, et son personnel ont lancé la recherche pour retrouver le corps et les deux familles endeuillées.

“Quand nous avons informé les deux familles de l’erreur, elles ont décidé tout de suite de faire simultanément un enterrement commun avec les dispositions sanitaires édictées en la matière”, a indiqué le surveillant de l’hôpital du Mali, Dr. Dembélé.

L’Hôpital du Mali est parmi les centres hospitaliers engagés dans le traitement des malades du Covid-19. De l’apparition du Covid-19 à la date d’hier, la situation épidémiologique à l’Hôpital du Mali était de 160 cas de Covid-19 reçus, 82 cas guéris et 5 décès. Comme pour dire que des efforts sont déployés par la direction de l’hôpital et le personnel engagé dans le traitement des malades sous la houlette de Dr. Dramé.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Laisser un commentaire