Coopération Mali -Côte d’Ivoire : LA COMMISSION MIXTE SE REUNIRA L’ANNÉE PROCHAINE

Les défis multiples et multiformes qui caractérisent les Etats africains nécessitent une collaboration étroite et constante de nos dirigeants. C’est dans ce souci que le ministre ivoirien des Affaires étrangères Albert Mabri Toikeusse a effectué une visite de travail samedi dans notre capitale.

Le chef de la diplomatie ivoirienne a d’abord eu une séance de travail avec son homologue malien Abdoulaye Diop. Les deux ministres étaient entourés de leurs collaborareurs parmi lesquels l’ambassadeur de Côte d’Ivoire au Mali Noël Emmanuel et celui du Mali en Côte d’Ivoire Ousmane Ag Rissa. La réunion à huis clos a fait le point de la coopération entre nos deux pays et proposé des pistes de solutions pour une amelioration des liens politiques, économiques, sociaux et culturels.

Inutile de rappeler que le Mali et la Côte d’Ivoire sont deux pays liés par l’histoire et la géopgraphie et dont les relations de coopération sont très étroites. Celles-ci couvrent plusieurs secteurs d’activité parmi lesquels on peut citer l’économie, la culture, la politique mais aussi et surtout la sécurité qui s’impose actuellement comme une exigence en ces temps de lutte contre le terrorisme.

A l’issue de la réunion, Albert Labri Toikeusse s’est réjoui de la convergence de vues entre les deux pays sur bien des dossiers de coopération et appelé à intensifier encore la collaboration entre les services de sécurité de nos deux pays. Pour le chef de la diplomatie ivoirienne, les pays de sous-région doivent faire front commun dans le cadre du Conseil de l’Entente dont le dernier sommet des chefs d’Etat s’est tenu récemment à Niamey en presence du président de la République Ibrahim Boubacar Keita.

Le ministre ivoirien des Affaires étrangères n’a pas manqué de remercier le chef de l’Etat pour le soutien du Mali au dossier de candidature de la Côte d’Ivoire pour le poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU. C’était lors du dernier sommet de l’UA tenu à Kigali il y a deux semaines.

Pour le ministre Abdoulaye Diop, le constat qui se dégage après cette réunion est que les relations entre les deux pays sont bonnes mais elles méritent d’être accentuées surtout en ce qui concerne les préoccupations communes liées à la sécurité. Du point de vue du chef de la diplomatie, en plus du renforcement des liens au plan sous-régional, il urge que les pays se soutiennent mutuellement sur le plan international. A ce propos, il a rappelé et salué la mobilisation et le soutien des pays de la CEDEAO à la Côte d’Ivoire pour qu’elle devienne membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies.

Pour donner plus de tonus à leur collaboration les deux parties ont convenu de convoquer l’année prochaine la grande commission mixte. Autre signe du renforcement des liens entre les deux pays, la Côte d’Ivoire a décidé de construire dans notre capitale une chancellerie dont la première pierre a été posée par les ministres Abdoulaye Diop et Albert Labri Toikeusse. Le chef de la diplomatie ivoirienne a ensuite été reçu en audience par le président Ibrahim Boubacar Keita à qui il a remis un message du chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara.

L. ALMOULOUD

 

Source: Essor

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.