Concours startups : Arouna Modibo Touré lance le 1er Camp numérique de Bamako

Le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré, a lancé, en présence de plusieurs membres du gouvernement, le jeudi 17 janvier 2019, à l’hôtel Sheraton, le 1er Camp numérique de Bamako qui durera jusqu’au 19 janvier 2019. L’objectif de ce Camp numérique est de créer des conditions favorables pour donner plus de visibilité aux startups du Mali.

Première du genre au Mali, ce Camp numérique est un espace de compétitivité qui regroupe trente jeunes filles et garçons présélectionnés sur 178 candidats qui avait postulé au concours startups lancé par le ministère de l’Economie numérique et de la Communication.

Pendant trois jours, les trente jeunes suivront des formations et présenteront leur startup individuelle à un jury composé d’experts maliens et internationaux. Les trois meilleures startups bénéficieront d’un voyage d’immersion aux Etats-Unis dans la Silicon Valley au cours duquel ils échangeront avec des responsables de Google, Apple, Facebook, Amazone et Microsoft. Les 27 autres startups du Camp numérique seront incubées à Bamako par le ministère de l’Economie numérique et de la Communication.

Le maire de la Commune IV, Adama Bérété a, au nom des populations de sa commune,  remercié les organisateurs pour le choix de sa commune. Il a affirmé que le conseil communal de la Commune IV jouera sa partition dans la révolution numérique au Mali.

Mohamed Diawara, président de l’Association des sociétés informatiques du Mali (Asim), a affirmé sa gratitude aux plus hautes autorités du Mali à travers le ministre de l’Economie numérique et de la Communication pour cette initiative qui, selon lui, s’inscrit dans le cadre du projet Mali numérique. Il a exhorté les startups du Mali à voir et aller plus loin.

Le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré, a remercié tous les partenaires qui soutiennent le 1er Camp numérique de Bamako. Il a réaffirmé la volonté des plus hautes autorités du Mali à œuvrer pour le développement du numérique dans notre pays. “Le Mali ne restera pas sur le quai du train de la révolution numérique”, a-t-il ajouté.

Enfin, le ministre Touré a félicité les trente jeunes présélectionnés pour le Camp numérique de Bamako.

Abdrahamane Diamouténé

SourceL’Indicateur du Renouveau

Laisser un commentaire